L’adaptation des infrastructures portuaires

Le projet d’amélioration des accès maritimes consiste également à adapter les infrastructures portuaires.
- Port de Rouen

Publié le

Ainsi, certains équipements nécessitent d’être adaptés à l’accueil et à la sécurité de la navigation des vraquiers  de nouvelle génération. HAROPA - Port de Rouen procède au renforcement de certains quais, à l’agrandissement de la zone d’évitage de Hautot-sur Seine ainsi qu’à la création et l’adaptation d’équipements de sécurité (poste d’attente et de sécurité de Radicatel), permettant l’arrêt et le retournement des navires.


Modernisation des terminaux 


Après l’adaptation de la souille du terminal vracs liquides à Grand-Quevilly en 2015, le terminal céréalier de Grand-Couronne est actuellement mis au gabarit du chenal approfondi en 2018. Ce projet est accompagné, par l’opérateur du terminal Sénalia, d’un programme ambitieux de modernisation des outillages de chargement. En 2019-2020, est projetée également l’adaptation du Terminal de Canteleu/Soufflet.


L’aménagement de la zone d’évitage de Hautot-sur Seine


La zone d’évitage d’Hautot-sur-Seine est dédiée aux manœuvres de retournements des navires.
Avec l’augmentation du tirant d’eau permettant la navigation de navires chargés d’un gabarit plus important, la zone d’évitage a été agrandie pour améliorer les conditions de navigation et de sécurité. Les travaux ont commencé en 2014 par la réalisation d’aménagements terrestres et se sont poursuivis jusqu’à fin2015 par des dragages. 800 000 m3 de sédiments ont été valorisés dans le cadre de ce chantier.
Les travaux d’aménagements terrestres réalisés en 2014 ont consisté à modifier et à reculer le profil de la berge actuelle, située face au terminal à conteneurs et marchandises diverses de Grand-Couronne, et à aménager une zone écologique humide de 1 ha. 
La zone d’évitage a pour dimensions 520 x 390 m, au lieu de 400 x 300 m auparavant.

L’adaptation du poste de sécurité de Radicatel 


La zone d’arrêt existante aujourd’hui, au niveau du quai de Radicatel est limitée en termes de tirant d’eau (10,60 mètres) et son taux d’occupation commerciale devenu trop élevé pour garantir les dégagements nécessaires à un poste de secours. 
La création du poste de sécurité de Radicatel a débuté fin 2016 avec des opérations de dragage de la souille. En 2018, après un 1er semestre consacré à la réalisation des études, le 2nd semestre a été dédié à la phase des travaux, pour s’achever fin décembre 2018. A cette occasion, 3 ducs d’Albe d’accostage et d’amarrage seront posés et des passerelles d’accès installées. Enfin, 8 nouveaux points d’amarrage à terres équipés de crocs avec cabestans (treuils permettant d’enrouler et dérouler un câble) seront réalisés. Les 4 bollards (borne d’amarrage) existants seront quant à eux adaptés.
Nouveau poste de sécurité à Radicatel à L’amont du pont de Tancarville

Nouveau poste de sécurité à Radicatel à L’amont du pont de Tancarville - © HAROPA - Port de Rouen