La restauration écologique dans l’estuaire de la Seine

La Seine constitue un corridor écologique pour de nombreuses espèces et est le support de nombreuses zones humides. Bien que l’estuaire présente encore de nombreuses zones humides d’intérêt écologique majeur, en particulier dans les plaines alluviales adjacentes, les habitats et zones humides directement connectés à la Seine sont, par contre, peu présents sur certains tronçons du fleuve du fait des aménagements.
- Port de Rouen

Publié le

La spécificité du territoire du Port de Rouen est de disposer d’espaces très étalés, le long de la vallée de la Seine et situés en bordure du fleuve. Compte tenu de cette situation, les actions menées par HAROPA - Port de Rouen vise principalement à privilégier le lien avec le fleuve en favorisant, dans la mesure du possible, le développement d’annexes hydrauliques, pouvant servir de refuge temporaire pour les poissons ou de zone d’alimentation pour les oiseaux limicoles, le développement d’habitats estuariens intertidaux (vasières, roselières,…) ou la création de zones humides. Ces actions de restauration menées dans le cadre de mesures environnementales de projet visent à contribuer, à leur niveau, à la restauration écologique de l’estuaire.

Création de zones humides à Honfleur


HAROPA - Port de Rouen a recréé des mares permanentes et des dépressions humides propices à l’installation d’amphibiens dans la plaine alluviale d’Honfleur.

 
Restauration de boisements alluviaux à Rives-en-Seine


HAROPA - Port de Rouen a restauré une saulaie alluviale classée en ZNIEFF de type 2 sur le secteur de Rives en Seine (Saint-Wandrille-Rançon) et a favorisé sa reconnexion avec le fleuve.


Création d’habitats estuariens à Lillebonne


Une ancienne chambre de dépôt de sédiments de dragage a été restaurée permettant, suite à la suppression de 300 m de digue de protection, la création d’habitats estuariens types vasières et roselières.


Création de prairies humides sur le Marais-Vernier


Une prairie humide a été créé sur une surface d’environ 9 ha comprenant une surface boisée avec la plantation de près de 4 000 arbres, principalement des bouleaux, des saules et peupliers noirs.


Restauration écologique du Marais de l’Aulnay à Grand-Couronne


A Grand-Couronne, suivez le crapaud calamite sur un sentier pédagogique et découvrez la richesse naturelle du Marais de l’Aulnay restauré par HAROPA - Port de Rouen.