La gestion et la valorisation des sédiments de dragage

Dans le cadre du projet d’amélioration des accès maritimes, HAROPA - Port de Rouen conduit une démarche de gestion et de valorisation des sédiments de dragage issus des travaux.
- Port de Rouen

Publié le

Selon leurs caractéristiques, soit les sédiments ont été déchargés sur le site d’immersion du Kannik (site fermé depuis 2017) soit ils sont déchargés sur une des cinq installations de transit réparties tout au long de la Seine de Honfleur à Rouen ou dans les ballastières d’Yville-sur-Seine pour les remblayer.

Sur les 7 Mm3 de sédiments dragués, 3,5 Mm3 seront valorisés dans le BTP ou en remblaiement de ballastières (carrières).

L’ensemble des matériaux déposés dans les installations de transit respectent les critères d’admission des déchets inertes pouvant être valorisés dans les filières du BTP. Ils sont en majorité composés de sables grossier, de limon fin et sable fin.

Localisation des installations de transit

Localisation des installations de transit

 

L’installation de transit est une installation recevant des sédiments issus des travaux de dragage, dans la perspective d’une valorisation. Dans le cadre de ce projet, la mise en place d’installation de transit permet la gestion à terre de ces matériaux durant une période transitoire, jusqu’à leur valorisation.

Les 5 installations de transit

Le projet d’amélioration des accès maritimes comprend ainsi l’aménagement de 5 installations de transit entre Honfleur et Rouen.
Pour cela, 5 chambres de dépôt, en activité ou en sommeil, ont été retenues sur les 17 sites de dépôt traditionnel recensés par le Port de Rouen (18 sites de dépôt en prenant en compte la ballastière d’Yville). 
Ces 5 chambres de dépôt à terre ont fait l’objet d’une régularisation au titre de la Loi sur l’eau afin de permettre le stockage des sédiments, et d’une autorisation au titre des ICPE pour la valorisation de ces matériaux.

  • Installation de transit de Honfleur
  • Installation de transit de Port-Jérôme
  • Installation de transit de Saint-Wandrille
  • Installation de transit de Jumièges-Yainville
  • Installation de transit de Moulineaux

Les Ballastières d’Yville-sur-Seine et Anneville-Ambourville :

Une grande partie des sédiments est valorisée en remblaiement de ballastières (jusqu’en 2018 à Yville-sur-Seine et depuis juillet 2018 à Anneville-Ambourville) : les sédiments dragués permettent de reboucher des carrières afin de recréer des milieux naturels humides.