Environnement

# Green - Site d'immersion

- Direction territoriale de Rouen

Publié le

Extension envisagée du site d’immersion de la « Pâture aux rats »

Afin de limiter les opérations nocturnes de refoulement de sédiments de dragage sur le site de la ballastière d’Anneville-Ambourville, le Port de Rouen envisage d’étendre vers l’aval le site de clapage dit de la « Pâture aux rats », nom d’un hameau situé à proximité.

Actuellement autorisé à accueillir 10 000 m³ par an, le site d’immersion d’Anneville-Ambourville pourrait ainsi à terme recevoir un total de 100 000 m³ par an de sédiments de dragage issus des opérations d’entretien de l’estuaire amont entre Rouen et Vieux-Port. Pour valider ce choix, le Port a décidé de lancer début 2020 une expérimentation sur deux ans d’un volume de sédiments de 100 000 m3 par an afin d’évaluer l’impact environnemental d’une telle solution. Le suivi scientifique engagé porte sur la dynamique sédimentaire, la qualité de l’eau, le peuplement benthique (espèces vivant au fond de l’eau), les espèces pélagiques (phyto-zooplancton et poissons) et la bioaccumulation. Pour mener cette démarche, le Port a sollicité le GIP Seine Aval dont les suivis scientifiques s’intègrent dans le projet de recherche SARTRE (Seine Aval : Réseaux trophiques Estuariens) qui regroupe six laboratoires français qui étudient depuis 2019 les conditions d’installation d’espèces pélagiques dans la zone d’eau douce estuarienne entre Caudebec-en-Caux et Oissel. Un bilan sera dressé d’ici deux ans avant toute demande d’autorisation d’immersion en Seine des sédiments de dragage d’entretien.

 

Retour sommaire