Environnement

# Green port - Extension des corridors écologiques

- Port de Rouen

Publié le

Extension des corridors écologiques à Grand-Couronne et Moulineaux

Le chantier d’aménagement des corridors écologiques à Grand-Couronne et Moulineaux entre dans une nouvelle phase. Les opérations de déblaiement engagées mi-février vont se poursuivre jusqu’à l’été.

Prévue dans le cadre des mesures compensatoires liées à l’aménagement de la plateforme logistique RVSL Amont, la réalisation de deux corridors écologiques sur les communes de Grand-Couronne et Moulineaux entre dans sa seconde phase. Entamés en 2015, les travaux avaient permis dans un premier temps de créer de nouveaux habitats humides et de restaurer des connexions entre les réservoirs de biodiversité présents sur le site. Le port, qui s’était alors engagé sur un programme portant sur 15 ha de zones humides au total, a fait réaliser en 2018 et 2019 des études pour les 5,76 ha restants.

Objectif : compléter le travail entamé à l’automne 2015

Après deux années de travail, le chantier a pu reprendre en février dernier avec deux objectifs : d’une part reprendre et étendre les zones humides créées lors de la première phase et d’autre part replanter des essences adaptées sur les espaces identifiés. « Nous avions la volonté de rester sur les mêmes zones géographiques pour compléter le travail entamé en 2015 », rappelle Claire Bertolone du service environnement du Port de Rouen. De fait, le nouveau projet prend aujourd’hui en compte l’extension du marais de l’Aulnay ainsi que l’élargissement du corridor écologique vers le « noyaux de biodiversité » Blondel. Au final, « le projet doit permettre de recréer des zones humides et de rendre plus fonctionnelles les zones humides déjà existantes », résume Claire Bertolone.


© HAROPA - Port de Rouen / P. Boulen

Un financement à hauteur de 716 332 € HT porté par HAROPA - Port de Rouen

Les travaux de terrassement, prévus pour durer 6 mois, ont démarré en février dernier avec l’extension du marais de l’Aulnay. « Les déblais extraits pour retrouver les zones humides seront envoyés sur deux plateformes de stockage de sédiments limitrophes du site », explique Claire Bertolone. En parallèle, des plantations vont être effectuées en deux phases : une première salve jusqu’à fin mars sur la commune de Moulineaux et la suivante en fin d’année sur celle de Grand-Couronne. Des opérations auxquelles des établissements scolaires des deux communes seront associées dans le cadre d’un programme pédagogique.

Entièrement financé par HAROPA - Port de Rouen à hauteur de 716 332 € HT, l’aménagement des corridors écologiques sera complété d’un plan de gestion du site sur les 5 années qui viennent.

Retour sommaire