Gestionnaire d’espaces naturels

- Port de Rouen

Publié le

HAROPA - Port de Rouen, gestionnaire d’espaces naturels

UN TERRITOIRE RICHE ET A FORTS ENJEUX ECOLOGIQUES

La circonscription du Port de Rouen s’étend de Rouen à la mer et intègre une grande partie de l’estuaire de la Seine. Le Port de Rouen comprend près de 3 800  hectares de domaine terrestre, dont les deux tiers sont des espaces naturels ou à vocation naturelle dont une grande partie sont protégés. Ces espaces essentiellement localisés en bordure de la voie d'eau sont pour l'essentiel des zones humides dont la préservation constitue un enjeu majeur pour la Vallée de Seine. 

Espaces naturels sur le domaine portuaire Rouennais

Les chiffres sur les espaces naturels ou à vocation naturelle du Port de Rouen

  • 55 % situés en Réserve Naturelle de l’Estuaire
  • 70 %  situés sur le territoire du Parc Naturel Régional
  • 70 % situés en zone Natura 2000
  • 1484 espèces naturelles répertoriées
  • 34 % de la faune et de la flore régionales

UNE STRATEGIE DE GESTION ET DE PRESERVATION DES ESPACES NATURELS (PGEN)


HAROPA -  Port de Rouen gère de manière concertée les espaces naturels dont il a l’affectation et met en place des actions pour préserver les écosystèmes, mettre en valeur et restaurer ses espaces naturels et intégrer la biodiversité au sein des aménagements portuaires.


Le Port a ainsi élaboré une stratégie globale de gestion et de valorisation de ses espaces naturels sur la période 2014-2019 formalisée dans le Plan de Gestion des Espaces Naturels (PGEN) et comprenant un plan de 63 actions réparties à l’échelle du territoire de l’estuaire de Seine. Cette stratégie s’appuie notamment sur un outil d’analyse cartographique qui a permis d’obtenir une structuration spatiale des réseaux écologiques et a guidé le Port de Rouen dans ses orientations et ses actions. 


Cette stratégie se décline ainsi selon cinq grands axes d’orientation : 

  • Améliorer les connaissances sur le système estuarien et le milieu marin ;
  • Développer les actions et les partenariats de gestion des espaces naturels ;
  • Maintenir la biodiversité au sein des aménagements portuaires et réduire l’empreinte anthropique ;
  • Participer à l’amélioration du fonctionnement de l’estuaire à travers des actions de restauration écologique ;

  • Valoriser et communiquer sur les actions menées par le port sur les espaces naturels.