# Environnement

A travers la coalition « Port Vert », le Port de Rouen, l’UPR et leurs partenaires s’engagent dans une démarche de sensibilisation des entreprises volontaires de la profession portuaire et de la zone industrielle à la nécessaire transition écologique qui s’amorce. Avec en toile de fond la COP21 locale de la Métropole Rouen Normandie.
- Port de Rouen

Publié le

La coalition « Port Vert », issue de la COP21 métropolitaine 

Les entreprises portuaires s’engagent pour le climat

C’est en février dernier dans les locaux de l’Union Portuaire Rouennaise, en présence des entreprises adhérentes, que s’est tenue la première réunion de la coalition « Port Vert ». Un groupe de travail piloté par l’UPR qui regroupe HAROPA - Port de Rouen, la Métropole Rouen Normandie, le club Alliance Seine Ouest et les groupes Engie et La Poste. But de l’opération, résume la cheffe du Service Environnement du Port Sandrine Samson : « sensibiliser les entreprises portuaires pour qu’elles agissent ensemble dans la transition écologique du territoire ». Pour cela, quatre domaines d’action ont été privilégiés : la biodiversité, les énergies renouvelables, la mobilité durable et la gestion des déchets qui doit d’ailleurs faire l’objet prochainement d’une nouvelle rencontre à l’UPR. « Sur la biodiversité, chacun peut mener des actions à son échelle », explique Sandrine Samson, « comme par exemple la gestion différenciée des espaces verts (fauchages plutôt que tontes régulières, adaptation du calendrier…), la création de haies ou encore de mares ». Sur le terrain de la mobilité durable, l’UPR a par exemple d’ores et déjà lancé une commande de véhicules électriques destinés à ses adhérents dont les premiers exemplaires ont été présentés le 13 mars dernier.

Retour sommaire