# Développement

- Port de Rouen

Publié le

Un nouveau quai droit pour le terminal de Radicatel 

HAROPA - Port de Rouen engage une concertation publique du 1er au 31 mars 2021 sur le projet d’extension du terminal de Radicatel au pied du pont de Tancarville. Un chantier qui doit permettre la création de 220 m de linéaire de quai supplémentaires.

Situé sur la commune de Saint-Jean de Folleville au cœur de la zone industrialo-portuaire de Port-Jérôme, le terminal de Radicatel s’engage dans une phase d’extension et de modernisation. Construit dans les années 70 pour les besoins de l’OTAN, le terminal s’est depuis spécialisé dans les trafics conteneurs, marchandises diverses, colis lourds, roulier et vracs liquides. Surplombé par une ligne à haute tension, le terminal offre la particularité d’avoir un quai courbe sur près de 420 m. Le projet d’extension soumis à concertation publique entre le 1er et le 31 mars 2021 propose donc la création d’un nouveau linéaire de 220 m de quai destiné à augmenter les capacités d’accueil, de manutention et de stockage des marchandises.

 

Objectif : développer les trafics sur un quai polyvalent

« Le terminal de Radicatel est actuellement proche de la saturation », explique Ludovic Grabner, le directeur du Chenal et des Travaux Maritimes de HAROPA - Port de Rouen. Un terminal qui entrevoit dans le cadre du Brexit, notamment, des opportunités de développement en lien avec les liaisons avec l’Irlande. « L’extension devrait nous permettre de développer un trafic Shortsea avec un quai droit plus facile d’exploitation », ajoute le représentant du Port de Rouen. Car le site ne manque pas d’atouts : proche de la baie de Seine, il est desservi par le fer et rapidement accessible par l’autoroute A13. « Notre ambition, résume Ludovic Grabner, est de valoriser le port pour faire du préacheminement fluvial et ainsi développer les trafics sur un quai polyvalent ».


© HAROPA - Port de Rouen

Le chantier pourrait démarrer en 2022

Pour accueillir ces nouveaux trafics, le terminal de Radicatel va bénéficier de travaux d’approfondissement au niveau de la souille qui sera portée au gabarit du chenal à 11,30 m de tirant d’eau à la descente. Des travaux qui permettront une augmentation des fenêtres d’arrivée et de départ avec une réduction notable des temps d’attente. Le montant de l’investissement évalué à 17,2 M€ est financé par HAROPA - Port de Rouen avec le soutien de la région Normandie et de l’Etat. Les travaux pourraient démarrer dans le courant du premier semestre 2022 pour une livraison attendue fin 2023.

Retour sommaire