# Développement - Le Port lance un AMI

- Port de Rouen

Publié le

Le Port lance un AMI intégrant l’ancien site Renault de Grand-Couronne

HAROPA - Port de Rouen a lancé mi-octobre un appel à manifestation d’intérêt concernant l’ancien site Renault CKD implanté sur les communes de Grand-Couronne et Moulineaux. Elargi en jonction à d’autres fonciers disponibles, il atteint une surface de plus de 50 ha. Retenu dans le cadre du « Pack Rebond » initié par le gouvernement qui veut relancer l’industrie en France mais également en Normandie, cet ensemble bénéficie à cet égard d’un allégement des procédures administratives destiné à attirer les industriels.

Après une première vague annoncée en janvier dernier dans laquelle figurait l’ex-raffinerie Petroplus de Petit-Couronne, le Gouvernement a retenu en juillet dernier dans la cadre du « Pack Rebond » quatre nouveaux sites normands qualifiés de « clé-en-main » pour accueillir des projets industriels. Un groupe resserré dans lequel figure une zone comportant l’ancien site Renault de Grand-Couronne pour lequel le Port de Rouen a lancé mi-octobre un appel à manifestation d’intérêt (AMI). Le site, qui sera totalement libéré par son précédent occupant en début d’année prochaine après les dernières opérations de démantèlement et de dépollution, est situé sur une emprise portuaire de 27 ha. Un périmètre auquel s’ajoute 24 autres ha propriété du port situés sur des terrains adjacents. Trois bâtiments existants sont conservés, dont un immeuble de bureaux de 2 000 m², un entrepôt de 22 000 m² et un second de 18 000 m². Des biens qui pourront être loués, vendus ou même démolis en fonction de la pertinence du choix du futur occupant des lieux.

Une connexion maritime, fluviale, ferroviaire et routière du site

Positionné à l’Ouest d’une plate-forme de distribution internationale de près de 200 hectares, le site bénéficie d’une connexion maritime, fluviale, ferroviaire et routière. Il offre également la possibilité d’être étendu à l’aval à des terrains ouverts à l’urbanisation qui sont également destinés à accueillir des projets de développement économique à dominante industrielle d’une surface 17 ha pouvant être portée à moyen ou long terme, dans des conditions à définir, à 24,5 ha. Un atout certain pour des projets industriels inscrits sur le plus long terme. Le site se prête à toute activité industrielle. La date limite du dépôt des candidatures est fixée au 26 février 2021, avec une sélection des lauréats avant l'été suivant qui ouvrira une nouvelle étape, celle de l’appel à projet. Le choix définitif du ou des candidats en cas d’allotissement, est programmé pour l’automne prochain.

A rappeler que le classement du site au titre du « Pack Rebond » a pour objectif de « simplifier la vie des entreprises françaises ou étrangères qui souhaitent ouvrir une usine en France », en raccourcissant les délais des procédures ou en anticipant les études relatives à l’urbanisme, l’archéologie préventive, etc.

Retour sommaire