A propos de HAROPA

Au cours du Comité Interministériel de la Mer (CIMER) de novembre dernier, le gouvernement a décidé de procéder à l’intégration des ports du Havre, de Rouen et de Paris dans un établissement public portuaire unique de la Seine.

Publié le

Le 7 février 2019, le Premier Ministre a annoncé la nomination de Catherine RIVOALLON au poste de préfiguratrice de ce nouvel ensemble. Catherine RIVOALLON, actuellement présidente du Conseil d’administration de Ports de Paris, est experte du secteur logistique, du management de la supply chain dans des environnements internationaux et attentive aux questions de développement durable.

Pour mener à bien sa mission, Catherine Rivoallon s’appuiera sur les équipes dirigeantes et sur l’ensemble des collaborateurs des trois ports, ainsi que sur un comité de préfiguration présidé par Valérie Fourneyron. Ce comité associera  Thierry TUOT, Conseiller d’Etat, Gilles BELIER, Avocat, membre du Haut conseil du dialogue social ainsi qu’ Emmanuèle Perron et  Frédéric Henry , Présidents respectifs des Conseils de Surveillance des ports du Havre et de Rouen.

Ce "nouvel ensemble portuaire unique" devra collectivement être mieux intégré dans l’organisation des grands flux de transport maritime international et dans la mise en œuvre de chaînes logistiques performantes et innovantes, indispensables au développement de notre industrie,  de nos exportations et de l’attractivité des territoires et de l’emploi.

Bilan 2019

Avec 90 millions de tonnes de trafic maritime, 2019 a été marquée par une baisse de 5%, imputable aux vracs énergétiques solides et liquides, du fait non seulement d’arrêts techniques subis sur les unités de raffinage de la vallée de la Seine mais aussi de la perspective de la fin d’activité de la centrale à charbon du Havre.

Avec un total de 2,9 millions d’EVP, les trafics maritimes de conteneurs subissent une baisse de 3,5% malgré la bonne tenue des trafics hinterland restés stables sur l’année alors que le mois de décembre a été nettement impacté par le conflit social lié à la réforme des retraites. En revanche, les exportations de céréales ont été en forte croissance avec la 2ème meilleure performance de ces vingt dernières années, soit +9,3% à 8,3 millions des tonnes.

2019 a également connu une hausse exceptionnelle des trafics fluviaux, portée principalement par le trafic de conteneurs maritimes et urbains, le dynamisme du secteur de la construction lié au Grand Paris ainsi que la croissance des exportations de céréales. Avec plus de 25 millions des tonnes manutentionnées en Ile-de-France, l’activité portuaire fluviale n’avait pas atteint un tel niveau depuis 1992.