Environnement

RSE

HAROPA - Ports de Paris, en tant qu’entreprise de service public et au regard de ses missions, considère l’axe de la RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale) comme essentiel, couvrant principalement le respect de l’éthique, l’exemplarité dans le fonctionnement interne (en particulier dans la gestion de ses ressources humaines), la protection de l’environnement, le
développement local et le lien social (concertation, activités d’intérêt général).
- Ports de Paris

Publié le

La Politique RSE

La politique RSE constitue sa contribution au développement durable et montre sa volonté d’assumer la responsabilité des effets de ses décisions et de ses activités sur la "société" et sur l’environnement et d’en rendre compte auprès de ses parties intéressées.
Ports de Paris est d’ores et déjà doté d’une organisation structurée autour d’un système de management environnemental (SME). En l’élargissant à sa responsabilité sociétale, il consolide ainsi sa démarche RSE et renforce la lisibilité de son action basée sur une déontologie, des engagements, un suivi et une gouvernance.
La protection de l’environnement et la satisfaction aux obligations de conformité restent des engagements majeurs pour Ports de Paris qui s’inscrit dans une logique d’amélioration continue de son SME afin d’améliorer ses performances environnementales.

Le port agit pour l’environnement 

-    Nos outils pour favoriser la qualité environnementale (ISO 14001, CAP, trophée)

Une Charte d’Amélioration des Ports (CAP)
La Charte d’Amélioration des Ports est une démarche de progrès continue qui concerne à la fois les ports industriels et les ports
d’animation et de loisirs.
Dans le cadre de cette Charte, Ports de Paris, les entreprises des filières BTP (UNICEM, Point P, Raboni membres fondateurs)
et produits valorisables (FNADE, FEDEREC) ainsi que la Ville de
Paris, s’engagent à :
- Favoriser une meilleure intégration urbaine, architecturale et paysagère des sites et installations ;
- Maîtriser leurs impacts sociétaux et environnementaux ;
- Faciliter le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes.
Les installations des entreprises engagées dans cette démarche vertueuse font l’objet d’audits annuels réalisés par un organisme
indépendant.
Sur les ports d’animation et de loisirs, ce sont des Chartes des usages locales qui sont mises en place pour que les entreprises
respectent un certain nombre de règles en matière de propreté, d’hygiène, de bruit aux abords des installations (bars-restaurants
notamment).
Véritable creuset de réflexion, d’expertises et d’échanges de bonnes pratiques, CAP permet d’identifier et de mettre en oeuvre des actions innovantes et exemplaires favorisant la mixité des usages, l’esthétique des bâtiments et de leurs abords, la propreté, la préservation de l’environnement et du cadre de vie.
 

Suivre l’état des sols et des eaux souterraines
Le Port assure un suivi régulier de la qualité des sols et des eaux souterraines : des diagnostics sont systématiquement réalisés lors de l’arrivée de nouveaux locataires ou d’acquisitions foncières.
Protéger la ressource en eau
Le Port met en place un programme d’amélioration de la gestion des eaux usées et des eaux pluviales, dont des dispositifs innovants de collecte et de traitement des eaux, comme le réseau d’assainissement des eaux usées sous vide à Bonneuil-sur-Marne. Chaque année, c’est environ 1 M€ qui est consacré à ces équipements.
Une gestion des dragages exemplaire
Le plan de gestion des dragages mis en oeuvre par Ports de Paris repose sur des pratiques exemplaires et des technologies respectueuses de l’environnement tant dans les opérations de dragages (surveillance du milieu aquatique) que dans la gestion des sédiments dragués (caractérisation avant dragage, filières adaptées, valorisation maximale...).
Préserver les milieux naturels et la biodiversité
En tant que signataire de la Charte régionale de la biodiversité et des milieux, Ports de Paris intègre le maintien de la biodiversité dans chacun de ses projets d’aménagement. Un bio-corridor pour le passage des cervidés ainsi que des zones humides a notamment été créé dans le cadre du projet de port de Bruyères-sur-Oise (95). Sur les ports existants, l’aménagement écologique des berges a permis aux espèces de reconquérir des espaces autrefois industrialisés. Des zones de frayères à poissons ont également été créées, comme à l’esplanade d’Iéna ou à Saint-Germain-lès-Corbeil. Enfin, la gestion différenciée des espaces verts qui consacre le "zéro-phyto" ainsi que la mise en place de suivis faunistique et floristique réguliers, sont autant de garanties en faveur d’une amélioration de la biodiversité.

Améliorer la qualité de l’air
En qualité de membre actif d’AIRPARIF, Ports de Paris bénéficie de l’expertise technique et scientifique de l’association et lui confie des travaux spécifi ques sur ses ports : exemple à Bonneuil-sur-Marne.
Vers 100 % d’énergie propre
Ports de Paris a pour ambition d’exercer un rôle moteur en matière de transition énergétique et de production d’énergie renouvelable. Sa politique énergétique est en cours d’élaboration : performance énergétique des bâtiments, réalisation d’expérimentations pilotes pour la production d’énergie renouvelable, optimisation des achats de gaz et d’électricité, réduction des consommations.
Depuis janvier 2016, Ports de Paris utilise pour ses besoins propres, 100 % d’électricité d’origine renouvelable. La mise en place de leds pour l’éclairage des ports, l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments ou l’élaboration
d’un Plan de Déplacement d’Entreprise sont autant d’actions qui contribuent à réduire notre bilan carbone.
Des abeilles dans nos ports
Ports de Paris est partenaire de l’UNAF (Union Nationale de l’Apiculture Française) dans le cadre du programme "Abeille, sentinelle de l’environnement". 15 ruches sont implantées sur les ports de Bonneuil, Gennevilliers et Limay. Des animations
ouvertes au public sont organisées chaque année dans le cadre des APIDAYS.

Le port agit pour les territoires

-    Cadre de vie : ouvrir le port à la ville (mixité fonctionnelle des aménagements portuaires, circulation douce, charte des usages et CAP avec les clips etc …)
-    Dialogue avec les parties prenantes (concertation)
-    Économie locale et emplois (600 entreprises implantées en IDF, 1md de richesse dégagée, 15600 emplois, développement filières, rencontre emploi local,)
-    Soutien aux activités d’intérêt général (tarifs dérogatoires, subventions…)
-    Des ports mieux connus (croisières publiques annuelles et pédagogique pour les écoles de Gennevilliers, Mon quotidien, croisières Bonneuil, Apidays, …)

L’exemplarité dans nos pratiques

La formation professionnelle et le développement des compétences
Bien que Ports de Paris dépasse les obligations légales en la matière (3,63% au lieu de 1%), de nouvelles offres sont proposées aux collaborateurs comme la mobilisation du CPF sur le temps de travail ou l’offre de formations en e-learning.
Un suivi individuel des parcours des collaborateurs est assuré : entretiens de carrières, bilans de compétences, entretiens post mobilité, accompagnement de prise de postes par formations ciblées.
Un dialogue social actif
Ports de Paris s’attache à entretenir un dialogue social de qualité et à associer largement les salariés à la définition des grandes orientations stratégiques de l’Etablissement. Une démarche d’écoute interne a été engagée et verra la réalisation d’un baromètre social renouvelée tous les trois ans.
L’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle
Si le rythme de travail permet déjà de dégager du temps personnel, des pistes complémentaires sont encouragées comme la réflexion sur les déplacements ou l’encadrement de l’usage de la messagerie.
Des conditions salariales attractives
Les collaborateurs de Ports de Paris bénéficient d’avantages sociaux qui complètent leur rémunération : aide au logement, prime de supplément familial, prime de médaille du travail, ou encore subvention (de l’ordre de 250 000 € par an) versée au comité d’entreprise.
La performance collective est également récompensée grâce à un accord d’intéressement, ainsi qu’un plan d’épargne entreprise (PEE) et un plan d’épargne retraite collective (PERCO) tous deux assortis d’un abondement.
Garantir un environnement de travail vertueux
Afin de connaître et réduire sa consommation énergétique et ses émissions de Gaz à Effet de Serre, Ports de Paris réalise annuellement le bilan carbone de ses activités administratives ainsi que des audits énergétiques de ses bâtiments, généralise l’utilisation de l’éclairage LED, opère le verdissement et l’optimisation de sa flotte de véhicules, multiplie les visio-conférences et élabore un Plan de Déplacement d’Entreprise. Il veille également à réduire de 10% par an sa
consommation de papier et développe le tri sélectif. Enfin, il vise un achat public durable par l’insertion de clauses environnementales et sociales dans ses marchés.