Newsletter de la direction territoriale de Paris

- Direction territoriale de Paris

Publié le

EDITION SPECIAL "NOUVEAU PORT"
La lettre dédiée à la fusion des Ports du Havre, de Rouen et de Paris

 


Stéphane Raison et Antoine Berbain

EDITO
HAROPA PORT, un port, des ambitions

Un nouvel établissement portuaire est né aujourd’hui du regroupement des Ports du Havre, de Rouen et de Paris. Ils se sont alliés dans un GIE (groupement d’intérêt économique) il y a presque 10 ans, pour être plus forts face à la concurrence européenne. Ils iront désormais plus loin en n’en formant plus qu’un.
HAROPA PORT, c’est le 5ème port nord-européen, le 1er port pour le commerce extérieur de la France, le 1er hub logistique de France, le 1er port exportateur de céréales d’Europe de l’Ouest et le 1er port intérieur mondial pour le tourisme fluvial.
HAROPA PORT, c’est une façade maritime sur le monde (près de 650 ports), mais c’est aussi la Seine qui dessert par voie naturelle Paris et l’Ile-de-France et ses 25 millions de consommateurs, sans oublier le train qui nous connecte à la France entière et à l’Europe.
HAROPA PORT va nous permettre de peser davantage dans la compétition européenne et offrir un lieu privilégié pour de nouvelles implantations industrielles créatrices d’emplois. Cette forte ambition s’appuie sur la reconquête de parts de marchés, grâce à un système portuaire et logistique de référence, à destination de nos clients et partenaires français et internationaux.
Notre objectif est de bâtir un écosystème industriel décarboné autour des ports. L’enjeu clé, tant au plan environnemental que de la compétitivité, et donc de la réussite de HAROPA PORT est le report modal, via l’utilisation des modes massifiés fluviaux et ferroviaires. Les projets d’aménagements et de réaménagements de ports « nouvelle génération » sont nombreux, toujours plus respectueux de l’environnement et des usages partagés. HAROPA PORT fait face aux défis de demain en matière de transition numérique et de transition écologique afin de créer des solutions logistiques et industrielles d’avenir.

HAROPA PORT, un outil de compétitivité au service des territoires

Les Ports de Paris, Rouen et Le Havre fusionnent pour donner naissance au 5ème port européen. Un atout dans la compétition mondiale à travers la mise en réseau de ces ports, ce qui va permettre au premier port de France de s’affirmer comme la porte d’entrée naturelle des trafics à destination ou au départ d’un des premiers bassins de consommation en Europe, l’Ile-de-France.

Engagés dans un processus de rapprochement depuis 2012, les Ports de Paris, Rouen et Le Havre franchissent une nouvelle étape décisive avec la constitution d’un port de dimension européenne et mondiale. HAROPA PORT s’appuie sur des atouts géographiques uniques : depuis l’estuaire de la Seine avec le premier port français pour le commerce extérieur au Havre, en passant par le premier port céréalier d’Europe à Rouen et jusqu’aux terminaux et ports urbains de Paris, HAROPA PORT irrigue un bassin de consommation de près de 25 millions de personnes, le premier en France et le 2ème d’Europe. En renforçant la mise en réseau de ses implantations, HAROPA PORT assure ainsi le développement de son attractivité en anticipant les besoins des porteurs de projets et en attirant les investisseurs sur son domaine portuaire. Avec l’ambition, au cœur de son projet stratégique, de contribuer au développement des écosystèmes industriels générateurs de trafics le long de la vallée de la Seine. Un projet pour les territoires

Fortement ancré sur son territoire, HAROPA PORT est un acteur de proximité, aménageur et investisseur essentiel qui crée de la valeur ajoutée et génère près de 64 000 emplois directs. De l’estuaire à la capitale, le domaine portuaire accueille 2,7 millions de m² d’entrepôts avec à disposition près de 1 000 ha de terrains et réserves foncières. Avec la Seine comme infrastructure naturelle de desserte, le Port veut désormais capitaliser sur la dynamique commune née du rapprochement des ports de Paris, Rouen et Le Havre, en favorisant le développement du transport combiné et en accompagnant toutes les initiatives en matière d’écologie industrielle telles que l’utilisation de carburants alternatifs ou la production d’hydrogène vert. D’ici 2025, HAROPA PORT prévoit d’augmenter de + 10% ses investissements liés à la transition écologique et énergétique.

 

 

 

 Ils témoignent...

 

Anne HidalgoAnne Hidalgo
maire de Paris, vice-présidente de la Métropole du Grand-Paris

"Ce rapprochement nous permet de changer d’échelle, d’agir concrètement, d’amont en aval sur ce fleuve qui nous lie plus profondément (avec Le Havre et Rouen). Ce travail effectué ensemble démontre l’importance des territoires dans la transformation écologique indispensable.". »

 

 

Patrice Leclerc Patrice Leclerc
maire de Gennevilliers, conseiller métropolitain et     conseiller territorial au T5

 " La synergie des trois grands ports de la Seine est un atout environnemental et économique. Gennevilliers, Port Métropolitain, pense ainsi le dernier kilomètre logistique mais aussi le premier kilomètre productif."

 

 

 

Denis Oztorun


Denis Oztorun
maire de Bonneuil-sur-Marne, Vice-Président de Grand Paris Sud Est Avenir

" J’attends du nouvel HAROPA fusionné qu’il nous aide à peser plus fort pour un nouveau développement industriel axé sur le transport multimodal autour du port de Bonneuil, en synergie avec Villeneuve Triage et le MIN de Rungis. "

 

 

 

 

Emma ReccoEmma Recco
directrice du développement de l’activité et de la stratégie, IKEA France

" Nous poursuivons un partenariat de qualité, impliqué et engagé sur le long-terme avec HAROPA qui nous permettra de concilier le développement de notre activité, notamment e-commerce, et notre ambition de logistique durable. IKEA France s’est déjà engagé à livrer 100 % de ses clients parisiens en solution zéro émission d’ici fin 2021, et partout en France d’ici 2025 "

 

 

 

Cédric L'ElchatCédric L'Elchat
Directeur Général SARPI Industries


" SARPI est depuis sa création en 1975 un partenaire historique du Port de Limay. Aujourd’hui notre site s’étend sur plus de 17 hectares et emploie près de 400 collaborateurs. Plus largement l’axe Seine constitue pour SARPI une artère socio-économique majeure avec des sites de traitement et de valorisation de déchets dangereux dédiés comme SEVIA à Gennevilliers, SARPI à Limay, OSILUB à Gonfreville L’Orcher, SEREP et SEDIBEX au Havre. Si SARPI s’appuie sur les infrastructures portuaires pour ses activités, SARPI est également partenaire de l’offre de services des ports (notamment avec une expertise MARPOL reconnue pour la prise en charge globale des déchets de navires) pour déployer au quotidien des solutions durables pour réduire l’impact des activités humaines sur l’environnement. "

 

 

 

Francois PetryFrançois Petry
directeur général de LafargeHolcim France

" La Seine constitue un patrimoine écologique inestimable et partagé. Le rapprochement des 3 grands ports de
Seine avec HAROPA va renforcer le levier de compétitivité irremplaçable qu’elle constitue et permettre de mieux
prendre en compte les besoins des clients industriels qui font le choix des modes de transports doux, respectueux de l’environnement et des riverains."

 

 

 

 

Patrice-Henry DuchenePatrice-Henry Duchêne
France Nature Environnement Ile-de-France

" La réunion des 3 grands Ports de la Vallée de Seine contribue à redonner sa belle unité à ce fleuve magnifique partagé entre 4 Régions et 13 Départements. HAROPA, c’est La naissance d’un acteur puissant qui a déjà pris
la mesure de la fragilité du fleuve, de ses paysages et ses écosystèmes et semble résolu à inscrire les enjeux environnementaux au coeur de sa stratégie. "

 

 

 

Didier LeandriDidier Leandri
président délégué général de Entreprises fluviales de France (E2F)

" Le transport fluvial, vecteur de la transition écologique sur l’axe Seine, une idée souvent avancée qui doit devenir l’ADN de HAROPA. Les entreprises de la filière fluviale voient dans HAROPA un partenaire de long terme au service de leur stratégie de développement et attendent de lui qu’il se place en fournisseur de services présent au quotidien, acteur engagé de leur compétitivité. "

 

 

 

 

Bérengère FarcotBérengère Farcot
présidente de Happy Seine

" La Seine est l’endroit idéal pour faire vivre la proximité et la solidarité. Les concertations et les co-constructions d’aménagements notamment portuaires qui mêlent entreprises, associations et acteurs engagés contribueront à donner à voir la diversité le long de l’axe Seine. "

 Un port nouvelle génération

Logistique au pied des ponts

Port Seine-Métropole-Ouest, dit "PSMO" est un projet de plateforme multimodale (eau, fer, route) destinée au transport de matériaux bruts ou préfabriqués pour la construction. Porté par HAROPA PORT, le projet verra le jour à l'horizon 2040 sur une emprise de 100 hectares, située à l’ouest de l’agglomération parisienne, face à la confluence de la Seine et de l'Oise, sur les communes d’Achères, d’Andrésy et de Conflans-Sainte-Honorine.

Le développement de ce port, compatible avec le réseau routier existant, représente une occasion unique permettant à la fois un développement économique local durable du territoire et le réaménagement qualitatif du site. Ce nouvel ensemble répond à trois besoins essentiels : le développement des modes de transport alternatifs en Ile-de-France (fleuve et fer) ; la mise en place d’une logistique "propre" des chantiers du Grand Paris ; et le réaménagement qualitatif de la plaine d’Achères.

  Les Jeux Olympiques et paralympiques de 2024 font le pari de la Seine

JO Paris 2024Le transport fluvial se mobilise pour la construction des ouvrages des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 à Paris, tant dans la phase amont (approvisionnement des matériaux de construction et évacuation des déblais de chantier) que durant l’événement en termes de logistique urbaine pour approvisionner la capitale et évacuer les déchets.
Depuis trois ans, HAROPA PORT travaille en étroite relation avec la Délégation interministérielle aux Jeux Olympiques et Paralympiques (DIJOP) et le comité d’organisation des Jeux Olympiques (COJO), et les autres acteurs, dont VNF, la préfecture de police, les chargeurs...
En fonction des besoins identifiés pendant la préparation de ces Jeux, ce partenariat est aussi l’occasion de développer l’offre portuaire logistique. Véritable alternative à la route, les Quais à Usage Partagé (QUP), exploitables à la demande sur toutes nos plateformes portuaires, en sont un parfait exemple.

​​

 Une navigation touristique sur Paris plus verte

Une navigation touristique plus verteL'engagement dans une politique ambitieuse d'électrification de la navigation touristique et événementielle fluviale dnas Paris se traduit par deux objectifs : zéro émission à qui et réduction de moitié des émissions en navigation.
Très concrètement, un réseau de 6 bornes sera déployé dans Paris à horizon 2023 pour couvrir les lieux d'escale des bateaux promenades et événementiels. Dans le même temps, HAROPA PORT a créé en mars dernier un dispositif d'aide à l'hybridation de la flotte via un allongement de 2 à 4 ans des durées des conventions d’occupation du domaine public afin de couvrir l'amortissement des investissements des compagnies qui s'engageront à électrifier la totalité de leur flotte.
De façon coordonnée, la Caisse des dépôts a mis en place un véhicule de financement des investissements nécessaires pour les opérateurs grands et petits, via la Banque des Territoires.

 

Retour sommaire

Vous souhaitez recevoir cette lettre, abonnez-vous