HAROPA PORT

Newsletter 8#portduhavre – Février-Mars 2021 / Ports de Paris

- Direction territoriale de Paris

Publié le

Yann Arthus-Bertrand livre sa vision de la Seine

Tel un hommage, le réalisateur et photographe Yann Arthus-Bertrand a mis en images pour HAROPA - Ports de Paris un film valorisant, au fil de l’eau et au rythme des activités humaines, le célèbre et emblématique fleuve français. 

 

 

Parisien de naissance et de cœur, Yann Arthus-Bertrand a réalisé un film qui « parle de l’amour » qu’il a « pour la Seine », comme il aime le dire. Au gré des courants, celui qui a vécu et élevé ses enfants sur son bateau parisien raconte, en images, la vie animée du fleuve, ses berges foisonnantes, ses quais en activité, ses ports urbains, …

Scènes du quotidien saisies au rythme des courants

Observateur privilégié d’un monde en perpétuel mouvement, le réalisateur et photographe s’enthousiasme à l’idée d’un possible et nécessaire «renouveau » pour le transport sur la Seine. « Je vois passer des conteneurs sur la Seine et je pense que ce n’est que le début de quelque chose. Je pense que l’on pourrait faire beaucoup plus sur le transport ferroviaire comme sur le transport fluvial ». Depuis les ports parisiens jusqu’au terminal de Gennevilliers, Yann Arthus-Bertrand met alors en scène le ballet des portiques, les barges en transit qui, chacun dans leur rôle, irriguent l’économie francilienne. La caméra glisse au rythme des courant et saisie des scènes du quotidien, sur l’eau comme sur les berges, dans les méandres comme en plein cœur de la capitale, pour faire découvrir au spectateur une vie méconnue, parfois même insoupçonnée. Avec un regard émerveillé, le réalisateur confie qu’il « aimerait qu’il y ait beaucoup plus de gens qui habitent au bord de l’eau, que ce soit un lieu de vie et de transport». Un « vœu à portée de main», estime le photographe, résolument optimiste pour l’avenir de la Seine et de la vallée qu’elle irrigue jusqu’au Havre.