Environnement

L'exemplarité dans nos pratiques

Ports de Paris est un établissement public sous tutelle du Ministère de la Transition écologique et solidaire. Grâce à un Conseil d’administration pluripartite et un Comité RSE, son action est rigoureusement contrôlée dans un objectif d’exemplarité au service de la collectivité.
- Ports de Paris

Publié le


Un Conseil d’administration pluripartite et un Comité RSE

Le Conseil d’administration fixe la politique générale, décide des investissements et des tarifs appliqués. Il regroupe 32 membres, représentant aussi bien l’Etat, que les collectivités locales concernées, les Chambres de Commerce et d’Industrie d’Ile de France, ainsi que des personnalités qualifiées dont une association environnementale (FNE Ile-de-France), des usagers du Port et des représentants du personnel élus par les salariés.
Un Comité RSE a été créé en 2016. Émanation du Conseil d’administration et composé de huit membres, il a pour rôle d’assister le Conseil d’administration dans le suivi des questions relatives à la RSE.

Egalité de traitement

La répartition des effectifs de Ports de Paris entre hommes et femmes est assez équilibrée avec une proportion croissante de femme (55 %).

La formation professionnelle

Le budget global consacré à la formation professionnelle en 2017 est en baisse par rapport à l’année 2016 et représente 2,70 % de la masse salariale (contre 3,63 % en 2016 et à rapprocher des 1 % de l’obligation légale).
En revanche, le nombre de salarié formé est resté stable (152 en 2017 contre 148 en 2016).

Le plan de formation réalisé par l’Etablissement est orienté sur des formations portant sur des thématiques en lien très étroit avec l’activité ou l’environnement professionnel de HAROPA-Ports de Paris et des salariés.

Le dialogue social

Ports de Paris s’attache à entretenir un dialogue social de qualité et à associer largement les salariés à la définition des grandes orientations stratégiques de l’Etablissement.

Les diverses instances représentatives du personnel sont constituées de salariés élus dont le rôle principal est de représenter les salariés auprès de la direction. Cette représentation est assurée par :

Le comité d'entreprise

Conformément à la législation, le Comité d’Entreprise est réuni une fois par mois. Il bénéficie d’une subvention de fonctionnement égale à 0,3% de la masse salariale et d’une contribution aux oeuvres sociales et culturelles égale à 1,94% de la masse salariale.
Au titre de 2017, ces deux subventions représentent 239 069 €.
Le Comité d’Entreprise est consulté sur les domaines précisés par la législation, et constitue un lieu précieux de concertation.
En outre, il décide des interventions socioculturelles à mettre en place pour l’ensemble du personnel :
-  aide exceptionnelle pour le personnel rencontrant une difficulté financière ponctuelle,
-  participation aux activités de loisirs et sportives,
- voyage.


Le Comité d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail

Le CHSCT a été réuni 10 fois dans l’année 2017.
Parmi les actions marquantes de l’année 2017 citons :
- Consultation sur la politique du parc automobile.
- Consultation sur le projet de sécurisation du siège.
- Consultation sur plusieurs projets de réorganisation (Direction de l’Aménagement, Secrétariat Général, agence Seine Aval) et sur le projet de déménagement de l’agence
Seine Aval.
- Consultation sur le bilan social et la situation comparée des conditions générales d’emploi et de formation des femmes et des hommes.
- Consultation sur le plan de formation 2018 et les actions de formation à la sécurité.
- Visites régulières des agences portuaires.


Les Délégués du personnel

Les délégués du personnel sont réunis également une fois par mois, conformément à la législation.