Lettre #18 Environnement

- Direction territoriale de Paris

Publié le

Une déchetterie innovante s’installe sur le port de Bonneuil-sur-Marne

Le port de Bonneuil-sur-Marne va accueillir début 2022 une nouvelle déchetterie-ressourcerie pilotée par l’intercommunalité Paris Est Marne & Bois. Un équipement idéalement situé en bord à voie d’eau qui va offrir de nouveaux débouchés à HAROPA - Ports de Paris en termes de trafics fluviaux.

Avec la fermeture annoncée de la déchetterie de Saint-Maur-des-Fossés, sous-dimensionnée par rapport aux besoins du territoire et trop proche d’une zone pavillonnaire, l’intercommunalité Paris Est Marne & Bois (PEMB) cherchait depuis quelques temps une alternative. Elle a trouvé l’emplacement idéal en bord à voie d’eau sur le port de Bonneuil-sur-Marne. La libération par Veolia d’une partie de l’emprise qu’elle occupait sur ce port avait amené l’agence Seine Amont de Ports de Paris à lancer dès 2019 un appel à candidatures pour la gestion d’une emprise portuaire de 9.000 m². Parmi les candidats à la reprise de ce terrain, c’est donc l’intercommunalité Paris Est Marne & Bois qui a proposé le projet le plus en phase avec les attentes de l’autorité portuaire, tant en matière de densification du domaine portuaire que de développement des trafics fluviaux.

30.000 rotations annuelles de camions évitées grâce au report modal

L’installation de cette déchetterie gérée en régie ainsi que d’une recyclerie viendront, à horizon 2022, compléter l’offre des équipements présents sur ce territoire qui regroupe 13 communes et quelques 510.000 habitants. "L’installation le long de la Seine et la proximité avec Saint-Maur-des-Fossés ont été déterminantes", souligne le président de PEMB et maire de Maisons-Alfort, Olivier Capitanio. Avec l’implantation d’une déchetterie sur le port de Bonneuil-sur-Marne, la collectivité s’inscrit pleinement dans la démarche "Territoires engagés pour la nature" à laquelle elle a adhéré en 2020. "Grâce au recours à la voie fluviale pour évacuer les déchets vers Gennevilliers, nous évitons jusqu’à 30.000 rotations de camions par an", souligne l’élu. Et pour compléter l’ensemble, le projet prévoit également l’installation d’une "ressourcerie", gérée par une association locale, qui permettra aux habitants de déposer leurs équipements usagers et de participer à des sessions de formation initiées dans le cadre du "Défi Famille Zéro Déchet".

Objectif : densification du domaine portuaire

Une fois l’équipement opérationnel, cette parcelle du port de Bonneuil-sur-Marne recevra également un trafic de mâchefers et de déblais occasionnels pour représenter un trafic fluvial de 100.000 tonnes par an, confirme Eric Fuchs, le directeur de l’Agence Seine Amont de HAROPA-Ports de Paris. Une perspective non négligeable pour un port qui réalise en moyenne chaque année environ 1 Mt de trafic, sans prendre en compte les divers chantiers du Grand Paris. "Et la convention d’occupation que nous avons signée avec PEMB fin 2020 s’étend sur 20 ans", rappelle Eric Fuchs qui se félicite dans le même temps de l’impact de cette opération qui converge avec les ambitions de HAROPA-Ports de Paris en termes de densification du domaine portuaire. Le chantier prévu pour démarrer dès cet été devrait permettre une mise en exploitation pour le début de l’année 2022.