Lettre #18 En direct des ports franciliens

- Ports de Paris

Publié le

Seine Amont : un suivi de la qualité de l’air avec Airparif sur le port de Bonneuil

Depuis 2020, Airparif et HAROPA-Ports de Paris mènent une expérimentation de mesures en continu du taux de poussière sur la route de l’île-Saint-Julien. Différents capteurs ont été testés afin de trouver l’appareil le plus adapté au contexte industriel du site. Un capteur permanent devrait bientôt être installé, couplé à une station météo. Dès lors qu’un pic surviendrait et serait repéré par le capteur, les entreprises seraient prévenues immédiatement et mettraient alors en place des moyens de lutte contre les émissions de poussières ou contre leur remise en suspension dans l’air, comme par exemple une brumisation des stocks de matériaux.

Gennevilliers : Signature de la convention pour la future usine de méthanisation

HAROPA-Ports de Paris, le Sigeif, le Syndicat intercommunal pour le gaz et l'électricité en Île-de-France, et le Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, ont signé le 9 mars 2021 une convention domaniale pour implanter une usine de méthanisation sur le port de Gennevilliers. Ce futur site industriel, dont l’exploitant sera choisi fin 2021 permettra de développer la filière de traitement et de valorisation des déchets alimentaires sur le territoire francilien et d’alimenter la station publique de bioGNV (gaz naturel véhicules) située sur le port. L’usine de méthanisation valorisera jusqu’à 50 000 tonnes de biodéchets par an.

Paris Seine : les compagnies vertueuses récompensées

Engagé aux côtés de la Communauté portuaire de Paris pour le verdissement de la flotte fluviale, HAROPA-Ports de Paris a décidé de récompenser les entreprises les plus investies dans la transition énergétique. Ainsi, le Port s’engage à prolonger les COT des entreprises ayant 0 émission à quai pour l’ensemble de leur flotte, et pour celles qui ont engagé l’hybridation ou l’électrification d’au moins un bateau de leur flotte au 1er juin 2024. Ces prolongations valent pour 2 à 4 ans et favorisent ainsi la dynamique favorable des entreprises présentes sur le réseau portuaire en faveur de la transition énergétique.

Seine Aval : Une nouvelle vie pour les déblais de chantiers à Bruyères-sur-Oise

Medinger Environnement, entreprise francilienne spécialisée dans la valorisation énergétique, a développé le projet LAVTEX sur le port de Bruyères-sur-Oise. Concrètement, il s’agit de traiter les terres provenant de grands chantiers franciliens et de recycler jusqu’à 85 % des volumes qui transitent sur le site en matériau de type sables ou graviers. Ceux-ci peuvent ensuite être réutilisés sur d’autres chantiers du BTP dans une logique d’économie circulaire. Par ailleurs, des dispositifs visent à minimiser l’empreinte carbone des activités (pompage et réutilisation des eaux pluviales, bassin de rétention, équipements électriques peu consommateurs...). En visite en mars sur le port, le Préfet du Val d’Oise a salué les bienfaits de ce projet pour la région Ile de France.