Lettre #16 Initiatives

- Ports de Paris

Publié le

La côte normande à portée de roues de la capitale

Le parcours de "La Seine à Vélo" est disponible en ligne depuis le 15 octobre dernier. Une étape symbolique dans la mise à disposition du public d’un itinéraire cyclo-touristique qui permet de rejoindre au choix depuis Paris, la plage du Havre en Seine-Maritime ou la cité balnéaire de Deauville dans le Calvados.

"La continuité" : voilà tout l’enjeu des aménagements réalisés ces derniers mois qui permettent dorénavant aux amateurs de randonnées à vélo de parcourir les quelques 410 km qui relient Paris à la côte normande. Pour la coordinatrice du projet, Hélène Berthe, un pas essentiel a été réalisé le 15 octobre dernier avec l'ouverture de l'itinéraire, le lancement des réseaux sociaux et la mise en ligne du site Internet de La Seine à Vélo. Après de nombreuses années de concertation et de chantiers, "le principal enjeu de ce lancement officiel était de présenter un itinéraire continu et jalonné dès 2020". Objectif atteint, même si le parcours, prévient la coordinatrice, sera amené à évoluer dans les années qui viennent.

Inscrit depuis 1998 au Schéma national des vélo-routes et voies vertes, l’aménagement de la "V33" a bénéficié dès 2015 de l’engagement des collectivités territoriales concernées (huit départements franciliens et normands) et du soutien de la Délégation interministérielle au développement de la Vallée de la Seine pilotée par le préfet François Philizot. Financé dans le cadre du dernier contrat de plan interrégional (CPIER), le projet avait franchi une première étape en 2018 avec la signature d’une convention entre les différents partenaires officialisant la création d’un Comité d’itinéraire. Une décision qui permettait alors de coordonner et mutualiser les moyens mis en œuvre.

Depuis, des choix ont été faits. Tout d’abord celui d’un double itinéraire, l’un reliant la capitale à Deauville (410 km) et l’autre terminant sa course au Havre (378 km). Ensuite, rappelle Hélène Berthe, l’objectif essentiel aura été d’assurer la continuité d’un parcours qui allie voies en sites propres et routes existantes, avec l’objectif de permettre aux randonneurs de découvrir les attraits touristiques, culturels et paysagers qui jalonnent le parcours. "Ce mix nous permet de mieux valoriser les sites existants", un atout essentiel de cette vélo-route de la vallée de Seine : un cheminement au cœur d’un patrimoine architectural riche depuis la cathédrale de Paris jusqu’à la côte normande, en passant par le cœur de l’impressionnisme normand à Giverny, le long du canal Saint-Denis comme à travers plusieurs sites portuaires de HAROPA, au contact d’un patrimoine industriel toujours vivant.

Pour Hélène Berthe, "on sent un intérêt grandissant du grand public pour le projet" comme pour la pratique du vélo et le tourisme de proximité en général. Un constat qui plaide en faveur de la réussite cet itinéraire original. En vogue depuis quelques années déjà le cyclotourisme a indéniablement bénéficié de la crise sanitaire "en poussant les gens à trouver des mobilités autres, notamment à Paris". Un phénomène déjà bien ancré qui offre un potentiel certain, veut croire Hélène Berthe, pour un itinéraire tel que celui-ci.