Lettre #10 Innovation

- Ports de Paris

Publié le

La flotte fluviale parisienne carbure au GTL

Le vendredi 28 juin dernier, le premier avitaillement de carburant Gas-To-Liquid (GTL) sur la Seine était effectué sur le port de Grenelle. Plus propre, biodégradable, moins sonore, ce nouveau carburant qui séduit de plus en plus de compagnies participe au verdissement de la flotte fluviale.

En présence de Voies navigables de France, HAROPA - Ports de Paris et du Comité des armateurs fluviaux, AS Energy et CroisiEurope viennent d’effectuer le premier avitaillement en GTL (Gas-to-Liquid) du bateau de croisière « Botticelli ». Si son usage est encore marginal en France, le GTL est pourtant bien présent dans certains pays. Notamment les Pays-Bas, l’Allemagne ou la Belgique, dont les flottes utilisent ce carburant depuis plus d’une décennie. L’arrivée tardive du GTL sur la Seine est due à la longue mise en place d’une politique verte chez les professionnels, d’après Emmanuel Barat, président directeur général AS Energy. Destiné à devenir le premier carburant fluvial, le GTL sera livré à plusieurs compagnies parisiennes, dont Bateaux-Parisiens, Bateaux-Mouches et Batobus.

Un carburant propre

Transparent, moins nuisant au plan sonore, fumigène ou olfactif, le GTL est également un carburant moins dangereux pour la faune et la flore. Il permet de réduire les émissions polluantes grâce à une meilleure combustion. Les Parisiens bénéficieront de la baisse du nombre de particules fines en bord de fleuve. Le GTL apporte une réponse à des "questions de santé publique", glisse Emmanuel Barat.

Autre nouveauté, les flottes seront avitaillées par un bateau 100% GTL.

Vers une conversion complète

Au-delà de ses qualités écologiques, le GTL est également un carburant plus sûr pour les passagers. Son point d’explosion est plus élevé que celui du gazole, ce qui réduit les risques d’accidents. Longtemps négligé par les flottes fluviales françaises, la tendance est donc maintenant au GTL pour les flottes qui entament leur transition écologique. Un programme de renouvellement de la flotte fluviale plus ambitieux au plan du verdissement de la motorisation est également prévu à long terme.