Lettre #10 Environnement

- Ports de Paris

Publié le

Vie nocturne : HAROPA - Ports de Paris accompagne la Ville dans sa démarche de sensibilisation

L'opération "Ensemble, respectons la ville" doit inciter les noctambules au civisme et prévenir les chutes dans la Seine.

Avec l'ouverture des quais et des ports au public et aux activités de loisirs, les nuisances sonores, les problèmes d'hygiène et les risques de noyades dans le fleuve se sont accrus. Des zones sensibles existent au bord des canaux comme de la Seine : le canal de l'Ourcq, le canal Saint-Martin, le bassin de la Villette, le port de la Gare, le quai Saint-Bernard ou encore le port de la Rapée. "Chaque année, de juin à septembre, la mairie déploie une campagne de sensibilisation aux pratiques festives civiques : interdiction de jeter les ordures par terre, respect des riverains..., explique Thierry Charlois, chef de projet sur la politique de la nuit à la Ville de Paris. Selon le principe de l'union fait la force, HAROPA - Ports de Paris nous accompagne cette année comme partenaire. C'est une première."

De fait, trois affichettes très explicites préviennent les contrevenants qu'ils encourent une amende de 68 euros s'ils urinent sur la voie publique, jettent un mégot, ou sont à l'origine de nuisances sonores. Le fait de mentionner la contravention devrait responsabiliser davantage que la précédente campagne dont le ton était plus léger.

Enfin, un quatrième visuel ne mentionne pas d'amende et pour cause : il prévient du risque de noyade sur le thème "Paris en mode sain et sauf". Tous les visuels renvoient sur le site paris.fr pour plus d'informations.

Déployer la campagne hors de Paris

"Cette campagne de sensibilisation à des pratiques civiques est un prolongement naturel de l’action que nous menons avec les professionnels et les riverains pour réduire les nuisances (déchets, bruit etc…) et permettre une mixité des usages apaisée sur nos ports. Les conséquences des chutes dans la Seine hélas parfois dramatiques sont mal connues et sous-estimées, assure Nicolas Mouyon, directeur de l'agence Paris Seine de HAROPA - Ports de Paris. La noyade est un sujet de préoccupation surtout lors d'évènements festifs. ".
HAROPA finance l'impression des affichettes et leur déploiement sur les ports des 12e, 13e et 15e arrondissements et sur les ports d’Ivry-sur-Seine. La campagne est visible sur les candélabres, les poteaux et en fond des quais, pour responsabiliser les passants qui urinent dans ces lieux.

Cette opération a mobilisé aux côtés de la ville de Paris, toute une équipe :  Jean-Claude Blanc, responsable de l'exploitation à l'agence Paris-Seine et la direction de la communication de HAROPA - Ports de Paris. Elle ne devrait pas être la dernière. "Nous avons la volonté de développer chaque année des messages de sensibilisation comme la municipalité le fait depuis plusieurs années. La poursuite de cette collaboration dépendra du contenu des prochains messages souhaités par chacun, précise Nicolas Mouyon. Nous avons besoin de déployer les visuels au-delà du périphérique notamment à Issy-les-Moulineaux et Ivry-sur-Seine, où il y a des installations de loisirs. S'ajoutera le port Legrand à Boulogne-Billancourt lorsque les travaux de réhabilitation du port seront achevés."