Tourisme

Croisières

En 2018, plus d’un touriste sur quatre dans la capitale a une nouvelle fois profité des nombreuses offres de croisières et d’animation-loisirs proposées sur les voies navigables d’Ile-de-France. Le dynamisme des professionnels du secteur qui, année après année, innovent pour répondre à la demande de l’ensemble des segments de clientèles françaises et étrangères, est au cœur de cette réussite.
- Ports de Paris

Publié le

Le réseau d’escales croisières

- 23 escales actuelles / 26 escales à court terme
- 46 places actuelles / 52 places offertes à court terme
- Paris – Le Havre : 346 km de réseau navigable et de nombreux sites d’intérêt touristique majeurs : Giverny, Château-Gaillard, Château de Versailles, la route des Abbayes, les hauts-lieux de l’impressionnisme...
- 130 millions d’euros de retombées économiques annuelles (estimations 2016)

Croisières fluviales

L’activité croisière fluviale avec hébergement sur la Seine s’est bien portée en 2018 malgré la crue en début d’année. Le nombre de compagnies et la flotte (*) sont stables : 14 compagnies de croisières pour une flotte de 21 de paquebots fluviaux (capacité supérieur à 50 personnes). L’activité devrait connaître une progression en nombre de passagers et en chiffre d’affaires.
A noter, la mise en service de la nouvelle escale à la Roche Guyon.

Croisière promenade parisienne

Ceci comprend comprenant la promenade simple, la promenade avec restauration, l’événementiel. Le nombre de compagnies et la flotte restent stables (58 compagnies). L’activité devrait connaître une progression en nombre de passagers et en chiffre d’affaires grâce à des conditions climatiques idéales en saison estivale.
A noter, l’arrivée d’un bateau croisière promenade avec restauration innovant sur le port Debilly : le Ducasse en Seine, 100% électrique pour une navigation propre et silencieuse.

Un schéma directeur pour le développement de la croisière fluviale avec hébergement sur la vallée de la Seine

Ce nouveau schéma porte les ambitions suivantes :  
◾apporter une stratégie de réseau à l’échelle de la Seine à l’aval de Paris pour la répartition des capacités d’accueil et d’équipement en services aux escales,
◾répondre à la saturation de certaines escales,
◾anticiper l’arrivée de nouveaux bateaux de 125 m et 135 m sur la Seine,
◾moderniser les escales existantes et offrir des services à quais (eau, électricité…) par des bornes standardisées.