Entreprise

CMA CGM annonce le retour de son service emblématique FAL 1 au Havre

Le Groupe CMA CGM annonce le positionnement du Havre dans la rotation de sa ligne emblématique FAL1 (French Asia Line). Cette décision de faire escale au Havre dès le mois de décembre prochain, est le reflet de la volonté de l’armateur mondial d’améliorer sa desserte du marché français, notamment avec sa nouvelle flotte de navires de dernière génération.

Publié le

Travaux

La plateforme logistique et industrielle de Grand-Couronne, un des 5 sites « clés en main » normands prioritaires pour le gouvernement

La plateforme logistique et industrielle de HAROPA - Port de Rouen fait partie des 5 sites « clés en main » normands soutenus par le « Pack rebond » porté par le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales et le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance. HAROPA - Port de Rouen lance en octobre 2020 un appel à manifestation d’intérêt pour ce site multimodal exceptionnel en bord de Seine.

Publié le

Environnement

Végétalisation de la berge du port du Point du Jour

Entre 2015 et 2020, la berge du Port du Point du Jour à Paris a été complètement végétalisée. Situé le plus en aval de Paris, sur la rive droite de la Seine, ce quai limitrophe de la Ville de Boulogne-Billancourt offre, 3 ans après les travaux, un aspect paysager plus naturel et des fonctions écologiques indéniables : frayères, support de pontes pour les odonates, lieu de nidification... dans un milieu très urbanisé. Une belle réalisation positive pour la biodiversité.

Publié le

Environnement

Les voiliers-cargos : un transport alternatif d’avenir

A l’occasion de la conférence du Jeudi du Port Center du 22 octobre prochain, Guillaume Le Grand, président de TOWT - Transport à la voile, présentera le concept innovant de transat décarbonée via des voiliers-cargos, soutenu par HAROPA - Port du Havre. 

Publié le

Entreprise

Un puits tout neuf pour la drague Daniel Laval

La drague Daniel Laval a été mise au sec sur le dock flottant de HAROPA - Port de Rouen, le lundi 21 septembre dernier. Le navire du GIE Dragage Ports effectue un arrêt technique destiné à remplacer plusieurs tôles du puits à déblais, la structure servant à stocker les sédiments aspirés par l’élinde. Ces tôles de puits font l’objet de mesures d’épaisseur régulières. Dès que la cote devient insuffisante, une prescription de réparation est émise par la société chargée de réaliser les contrôles. « Il y a environ 150 m2 de tôles à changer. Il s’agit d’une usure normale due à plusieurs années d’exploitation », indique Jérôme Brévart, chef du Service Dragages-Ateliers de réparation navale, précisant que « cette drague, armée par le Port de Rouen, a été mise en service en 2002 ».

Publié le

Evènements

Instance Permanente de Concertation du port de Gennevilliers le 15 octobre

HAROPA - Ports de Paris organise l’Instance Permanente de Concertation du port de Gennevilliers le jeudi 15 octobre 2020 au Débarcadère. Ce moment sera également l’occasion de célébrer les 10 ans de la Communauté portuaire de Gennevilliers, en présence de son président Erwan Le Meur.

Publié le

Entreprise

Soufflet s’équipe d’un portique de dernière génération

Le navire Combi Dock 1, transportant un portique destiné au terminal Socomac-Soufflet, a accosté le jeudi 8 octobre au petit matin à Canteleu. L’opération de levage a débuté ce même jour à 16 h et, une heure et demie plus tard, le portique de chargement pour les céréales et le malt était posé sur ses rails. La manutention de l’imposant colis de 260 tonnes s’est déroulée sans problème.

Publié le

Evènements

La logistique et le Supply Chain Maganement sans frontières

Les 13es Rencontres Internationales de la Recherche en Logistique et Supply Chain Management (RIRL et SCM) se tiendront à l’ISEL les 7, 8 et 9 octobre prochain. Pour l’occasion, HAROPA interviendra le vendredi 9 octobre lors de la conférence « Dépasser les frontières pour former un corridor logistique ».

Publié le

Environnement

Restauration écologique exemplaire à Petiville

Le projet de restauration écologique du site des Ecores à Petiville vient d’être lancé. Le site se situe rive droite, en partie aval de la Seine sur les communes de Petiville et Saint-Maurice d’Etelan (76). D’une surface d’environ 60 ha, la zone comprend quatre anciennes parcelles agricoles et inclut des berges « naturelles ou semi-naturelles » sur près de 5 km. Cet espace présente des milieux caractéristiques des zones alluviales avec vasières, roselières et boisements alluviaux. L’ensemble est sous la gestion du Port de Rouen et compris dans le périmètre de deux sites Natura 2000. Les travaux de restauration doivent s’étaler sur 5 mois et avoisinent un coût de 145 000 €.

Publié le

S'abonner à