HAROPA PORT

Une nouvelle étape pour l’amélioration de l’accès fluvial à Port 2000

HAROPA - Port du Havre tiendra le 31 mars une réunion publique axée sur l’amélioration de l’accès fluvial à Port 2000. Le report modal vers le fleuve, enjeu majeur pour le développement de la compétitivité et la réduction de l’empreinte environnementale des activités portuaires, fait partie de la feuille de route stratégique des ports de l’axe Seine et donc du futur établissement portuaire unique de la Seine.
- Direction territoriale du Havre

Publié le

A la suite de la phase de concertation préalable initiée en 2017 et avant le lancement de l’enquête publique sur le projet de la « chatière » qui se tiendra à l’automne prochain, HAROPA - Port du Havre tiendra le 31 mars une réunion publique qui visera à rappeler au public et aux parties intéressées l’ensemble du projet, de présenter le bilan émis par la garante, désignée par la Commission nationale du débat public (CNDP) (*) et donc la décision du maître d’ouvrage prise à cette issue, à savoir la mise en œuvre conjointe avec Voies navigables de France (VNF) d’un plan d’action pour le développement du transport fluvial et la création d’un accès fluvial direct à Port 2000, matérialisé par un chenal maritime protégé dit "la chatière".

(*) la Commission nationale du débat public est une autorité administrative indépendante dont le rôle « est de faire respecter et d’assurer la correcte mise en place des procédures de démocraties participative prévues par la loi ou promues de manière volontaire par les pouvoirs publics. Ces procédures servent à faire exprimer les citoyens sur les projets et les politiques publiques à fort impact socio-économique et environnemental et à permettre aux décideurs d’être éclairés par les contributions et par l’expression du grand public. »

 

 

Assistez à la réunion publique organisée par le Port du Havre le 31 mars 2021

Compte-tenu des mesures sanitaires, cette réunion publique, ayant pour thème l’amélioration de l’accès fluvial à Port 2000, se tiendra en distanciel. Pour y assister, nous vous invitons à suivre le lien d’inscription renseigné sur ce lien

Vous pourrez, lors de cette réunion, adresser vos interrogations, avis et propositions au maître d’ouvrage. Si vous souhaitez le faire dès à présent, nous vous recommandons de rédiger et de déposer votre question sur ce lien ou à composer le 0 805 292 160.

Développer le report modal fluvial depuis le port du Havre : un enjeu stratégique 

En comparaison avec les ports du range nord-européen, notamment Anvers et Rotterdam qui disposent, certes d’un réseau fluvial plus important, les parts modales des ports de l’axe Seine sont inférieures aux leurs. Les chiffres des dix dernières années montrent bien que 85 % des conteneurs à destination ou en provenance du port du Havre transitent par la route, tandis que le transport par voie fluviale occupe 10 % et le ferroviaire 5 %. 

Le transport massifié (*) est un levier stratégique pour la compétitivité et la souplesse des services offerts aux entreprises qui sont implantées sur les territoires portuaires mais aussi, il représente un fort atout dans la transition écologique des ports et de leurs territoires. La qualité de l’accès fluvial au port du Havre dans son ensemble, et notamment à Port 2000 est inscrite sur la feuille de route stratégique. 

 

(*) La massification des transports par le fleuve et le fer permet de rassembler sur des unités fluviales et ferroviaires plusieurs dizaines voire plusieurs centaines de conteneurs de marchandises destinées à être livrées à des endroits différents.

Le report modal, un enjeu environnemental majeur

Pour HAROPA - Port du Havre, comme pour l’ensemble des ports de l’axe Seine, la réduction de l’impact environnemental des activités est une priorité. Encourager le report modal vers le fer et le fleuve s’inscrit dans cette dynamique. En effet, un seul convoi fluvial permet d’éviter pas moins de 250 camions sur les routes et émet 40 g de CO2 par tonne.km lorsque le camion en émet 95 à lui tout seul. Le futur établissement portuaire unique de la Seine ambitionne alors d’atteindre à horizon 2025 les 25 % de report modal fluvial vers la Seine. Le projet d’amélioration de l’accès fluvial à Port 2000, guidé par le Port du Havre et HAROPA, permettra d’atteindre cet objectif grâce à la mise en œuvre et réalisation de plusieurs actions et ouvrage.

Développer les modes de transport respectueux de l'environnement

La décision de lancer une concertation publique 

Dans sa réflexion sur le développement du report modal, HAROPA - Port du Havre a lancé dès 2015 une phase d’études environnementales, socio-économiques et techniques destinées à étalonner différents scénarii, à savoir : 

  • l’optimisation des routes Nord et Sud existantes, mais nécessitant un passage en mer ; 
  • la réalisation d’un nouveau point de massification sur la zone portuaire, accessible par tout type de bateaux fluviaux ; 
  • la réalisation d’un accès direct à Port 2000 pour tout type de bateaux fluviaux (solution engageant la mise en place d’une infrastructure dédiée). 

C’est dans cette continuité qu’une concertation publique a été initiée, sous l’égide de la Commission nationale du débat public (CNDP), dès octobre 2017. 

Pour en savoir plus : La concertation publique 2017-2018 


 

Grâce aux études présentées et avis émis par les participants, la garante a dressé un bilan qui a permis d’accompagner le Port du Havre dans sa prise de décision et d’acter : 

  • la mise en œuvre d’un plan d’action conjoint avec Voies navigables de France pour le développement du transport fluvial ; 
  • la création d’un accès fluvial direct à Port 2000 (matérialisé par la « chatière). 

Pour en savoir plus : La décision du maître d’ouvrage