HAROPA

Newsletter 3#portduhavre – Juin 2020 / Green Port

- Port du Havre

Publié le

Port du Havre : objectif zéro carbone

HAROPA – Port du Havre a signé, le 13 janvier dernier, aux côtés d’acteurs* du territoire, le Pacte territorial visant à accompagner la transition écologique et industrielle. Etudes de faisabilité, réflexions, mise en place de nouveaux services, … Le port du Havre entend bien jouer un rôle moteur pour pouvoir atteindre l’objectif zéro carbone.

Le projet a été enclenché en 2018 lorsque HAROPA, en partenariat avec Voies navigables de France, installait des bornes intelligentes de distribution d’eau et d’électricité - Borne&Eau - le long de l’axe Seine, à destination de la batellerie fluviale. Si ce service permet aujourd’hui de limiter les nuisances sonores pour les riverains, il permet également de répondre à un objectif de réduction des émissions de CO2 (pas moins de 68 tonnes d’équivalent carbone évitées par an et par borne). 


© HAROPA - Eric HOURI

Résolument tourné vers l’avenir et constamment à la recherche de solutions innovantes et pérennes, le port du Havre mène aujourd’hui des études techniques pour l’électrification des quais de la Pointe de Floride sur lesquels accostent les bateaux de croisière. Ce service permettrait aux navires de se brancher à une source d’électricité terrestre, leur évitant de conserver leur moteur allumé, et réduisant, in fine, les pollutions générées à quai.

Parmi les actions mises en place en faveur de l’accès aux carburants propres figurent également la mise en service de trois stations de Gaz naturel pour véhicules (GNV). L’une sur le centre routier, la seconde à l’interface entre la ville et le port et la troisième à Sandouville. Pour ce qui concerne le transport maritime, HAROPA – Port du Havre sera au rendez-vous du Gaz naturel liquéfié (GNL), en offrant des conditions d’accueil pour la nouvelle génération de navires fonctionnant avec ce biocarburant. Un travail sur les schémas logistiques est mené par les équipes du Port, en collaboration avec les acteurs locaux, sur le développement d’autres filières d’avitaillement, notamment à partir de moyens flottants présentant de plus grandes capacités. 

Dans cette continuité, le port du Havre encourage le verdissement des flottes de transport en accompagnant les armateurs dans leurs projets. Ce fut notamment le cas de la drague Samuel de Champlain, première drague française motorisée au GNL, pour laquelle le port a apporté son aide ; ou encore de TOWT, compagnie bretonne qui ambitionne le développement du transport par cargos à voile, avec qui le port du Havre a noué un partenariat allégeant certaines redevances dans le but de soutenir cette démarche innovante et inspirante. 

* Signataires du pacte territorial pour la transition écologique et industrielle : Préfecture de la Seine-Maritime, Caisse des dépôts, ADEME, Conseil régional de Normandie, Conseil départemental de la Seine-Maritime, Le Havre Seine Métropole,Chambre de commerce et d’industrie Seine Estuaire, Ville du Havre, Synerzip-LH et EDF

Retour sommaire