HAROPA, Travaux, Aménagements portuaires

Newsletter 3#portduhavre – Juin 2020 / Dossier

- Port du Havre

Publié le

Une nouvelle étape décisive pour l’accueil de l’éolien offshore

Siemens Gamesa France a officialisé, le 2 juin dernier, le lancement du chantier de construction de sa future usine de pales et nacelles d’éoliennes offshore sur le quai Joannès Couvert. Une emprise portuaire sur laquelle HAROPA - Port du Havre a entamé dès septembre 2018 des travaux d’aménagement nécessitant un investissement de 123 M€.

L’usine havraise de production de pales et nacelles de l’industriel espagnol Siemens Gamesa Renewable Energy (SGRE) pourrait être opérationnelle dès la fin 2021. C’est le vœu formulé par le directeur général de l’entreprise, Filippo Cimitan, qui a confirmé le 2 juin dernier le démarrage du chantier sur le quai Joannès Couvert. Un chantier de taille pour un projet industriel unique au monde qui ambitionne de regrouper sur un même site de 20 hectares, la fabrication de tous les principaux composants d’une éolienne offshore. 


© Siemens Gamesa Renewable Energy

« Le port du Havre contribue au lancement d’une filière industrielle essentielle »

Déjà assuré de produire les 62 éoliennes de 8 MW du parc de Saint-Brieuc, SGRE a enregistré début juin une seconde commande ferme de 71 éoliennes de 7 MW pour le compte de EDF Renewable sur le parc de Fécamp, soit près de 1 GW au total. Ces commandes sont « le résultat d’une grande collaboration avec les clients et les partenaires » et permettent « d’envisager le lancement de leur construction » se réjouit Filippo Cimitan. Siemens Gamesa Renewable Energy peut également compter sur trois autres accords exclusifs relatifs aux parcs de Courseulles-sur-Mer, Dieppe-Le Tréport et Yeu-Noirmoutier.

Baptiste Maurand, directeur général de HAROPA – Port du Havre se félicite quant à lui que « le port du Havre contribue au lancement d’une filière industrielle essentielle pour la France ».

600 000 heures de travail pendant 18 mois sur le quai Joannès Couvert

Finalement, le contrat signé avec EDF Renewable permet à SGRE de donner le top départ du chantier de son usine havraise, celui-ci étant conduit par un groupement piloté par GTM Normandie-Centre - filiale de Vinci Construction France - qui compte dans ses rangs Sogea Nord-Ouest TP, Euvovia Normandie ou encore Axima Concept et Ineo. « Avec plus de 600 000 heures de travaux, le chantier mobilisera près de 350 personnes au total avec des dispositions prévues pour favoriser l’insertion professionnelle territoriale » précise Christophe Quardel, directeur régional de GTM Normandie-Centre.

Sans attendre l’officialisation du démarrage du chantier, le port du Havre a entamé en juillet 2018 un volet de travaux terrestres et maritimes sur le site. Celui-ci comprenant notamment la démolition des hangars existants, le déplacement des réseaux ainsi que le rempiétement du quai sur 400 mètres de long et la création d’une plateforme Ro-Ro au nord du site. L’investissement global, soutenu par l’Etat et les collectivités territoriales, avoisine les 123 M€ dont 43,1 M€ sont portés par HAROPA - Port du Havre.

 

Le port du Havre s’engage pour la préservation des œuvres de la Gare maritime 
 


Haut-Relief de Marcel Chauvenet ©HAROPA - Port du Havre

Cet édifice, inauguré en 1952, qui accueillait autrefois les passagers des compagnies étrangères avant leur traversée ne répondait malheureusement plus aux standards d’efficacité énergétique actuels et présentait un risque sanitaire important, en raison de nombreuses traces d’amiante. 

Afin que la richesse des œuvres abritées par la Gare maritime demeure, HAROPA – Port du Havre, pour lequel le patrimoine culturel constitue un marqueur important de l’histoire et de l’identité portuaire, a engagé une démarche volontariste de gestion de ces œuvres. Elle a ainsi permis de valoriser près de 400 peintures, sculptures, mosaïques, tapisseries ou encore mobiliers, et constitue aujourd’hui une collection riche qui témoigne de l’histoire
du port du Havre. 

Désireux de rendre accessible ces œuvres au plus grand nombre, le port du Havre étudie et travaille sur des projets d’expositions tandis qu’un ouvrage mémoriel à la Gare maritime sera publié par les Editions des Falaises dès l’automne prochain. 

Retour sommaire