HAROPA

Newsletter 2#portduhavre – mai 2020 / Port de Rouen

- Port du Havre
- Port de Rouen

Publié le

Pour l’accueil des navires, les travaux de dragage se poursuivent

Les opérations d’entretien du chenal se poursuivent dans le contexte actuel pour permettre l’accès aux terminaux du port de Rouen. Un travail indispensable, confié à la drague Daniel Laval, qui doit s’achever dans les prochaines semaines. 


© Patrick BOULEN

Les opérations de dragage en baie de Seine se sont poursuivies pendant la période du confinement. Ceci dans le but de maintenir le tirant d’eau dans l’entrée du chenal nécessaire pour le passage des navires remontant jusqu’au port de Rouen. Une mission essentielle confiée à la drague Daniel Laval qui aura été, durant cette période, la seule embarcation de ce type à fonctionner grâce à un équipage de volontaires et le déploiement de mesures sanitaires strictes, impliquant notamment un nettoyage et une désinfection complète et quotidienne du navire. 

La drague, capable d’aspirer 6 500 tonnes de sable à chacun de ses passages, s’est attaquée ces dernières semaines aux sédiments s’entassant près du pont de Normandie. Ces opérations de dragage sont essentielles pour le port de Rouen qui accueille en moyenne 3 000 escales par an, et dont l’activité s’annonce intense jusqu’en juin prochain. En effet, comme l’indique Ludovic Grabner, directeur du Chenal et des Travaux maritimes de HAROPA – Port de Rouen, le « niveau de trafic est élevé puisque la campagne céréalière en cours est excellente ». Des exportations de céréales soutenues qui laissent d’ailleurs présager que la campagne de 2019/2020 sera historiquement bonne. 

Retour sommaire