HAROPA, Entreprise

Lettre Zérocarbone#portduhavre – octobre 2020 - Traitement des déchets

- Port du Havre

Publié le

TRAITEMENT DES DECHETS 

Les résidus de scrubbers désormais collectés et traités  


En partenariat avec l’entreprise SEREP, filiale de SARPI Veolia, HAROPA - Port du Havre organise une filière locale de traitement des résidus de scrubbers en soutenant les armements qui font le choix d’investir dans l’installation de ces épurateurs, destinés à neutraliser les émissions de soufre des navires.

Depuis le 1er janvier 2020, l’Organisation maritime internationale (OMI) impose, dans les eaux internationales, de nouvelles normes d’émissions de soufre pour les navires. Cette règlementation vise à réduire l’impact environnemental du transport maritime sur la qualité de l’air. Des normes qui sont plus strictes encore dans les zones dites SECA (Sulphur emission control area), dont le Port du Havre fait partie, et qui constituent des périmètres dans lesquels les émissions de soufre des combustibles des navires ne doivent pas excéder 0,1 %.  Pour mieux répondre à ces objectifs, HAROPA - Port du Havre s’est engagé, en partenariat avec l’entreprise SEREP, spécialiste du traitement des déchets dangereux, pour le développement d’une filière locale de collecte et de traitement des résidus de scrubbers, ces épurateurs qui neutralisent les émissions de soufre.


©SEREP - SARP Industries

Une incitation financière au profit des armements

De manière concrète, HAROPA - Port du Havre et SEREP proposent aux armements qui font le choix d’investir dans ces équipements de lavage des fumées, de récupérer les déchets par camion puis de les acheminer vers le centre de traitement et de valorisation. Afin de favoriser le développement de cette filière et d’encourager ainsi la réduction de l’empreinte des activités portuaires sur l’environnement, le Port du Havre compense jusqu’à 30 % du coût de la collecte de ces déchets auprès des armateurs. Une incitation financière qui contribue à l’engagement du Port en faveur d’une « transition écologique ambitieuse » comme le confirme Baptiste Maurand, directeur général HAROPA – Port du Havre. 


©SEREP - SARP Industries

 

Pour en savoir plus sur le traitement des déchets des navires (dont résidus de scrubbers) par le groupe SARPI – Veolia :