HAROPA, Entreprise

Lettre Zérocarbone#portduhavre – octobre 2020 - Report Modal

- Port du Havre

Publié le

REPORT MODAL 

Fluvial – ferroviaire : le pari du multimodal

L’entrée, en juillet dernier, de HAROPA – Port du Havre au capital de LHTE, exploitant du Terminal multimodal du Havre, marque une étape importante dans le développement du report modal au Havre, au même titre que la réalisation d’un accès fluvial direct à Port 2000 dont le chantier doit débuter en 2021.

Avec la signature en juillet 2020 du contrat de concession de service public entre HAROPA - Port du Havre et l’exploitant LHTE, le Terminal multimodal du Havre doit devenir un outil pleinement compétitif pour les clients. Avec la confirmation d’un pilotage unifié du terminal et de sa navette ferroviaire, l’infrastructure, inaugurée en 2015, bénéficie ainsi d’une nouvelle dynamique, synonyme de performance, de flexibilité, d’adaptabilité et de qualité de service. La société LHTE, dont le Port du Havre est désormais actionnaire à hauteur de 31 % aux côtés de Naviland Cargo, du Groupe Charles André et de LogiPorts Shuttle, ne cesse d’accroître son trafic, une croissance qui symbolise la montée en puissance du ferroviaire et du fluvial dans les schémas logistiques


©HAROPA - Eric Houri

Un accès fluvial direct à Port 2000

Pour compléter son dispositif et encourager le report modal, HAROPA - Port du Havre avait signé en décembre 2019, avec ses partenaires, la région Normandie et l’Union européenne, une convention de financement pour la réalisation de la « chatière », ce chenal protégé qui permettra de doter Port 2000 d’un accès direct à la voie fluviale. Avec une mise en service projetée en 2023, le chantier est estimé à près de 125 M€. La réalisation de cet ouvrage, stratégique pour le Port du Havre, vise le développement du trafic fluvial conteneurisé vers l’hinterland. Cette construction sera la dernière étape du parachèvement de Port 2000, grand projet du plan d’investissements de 610 M€ initié par HAROPA – Port du Havre, qui va notamment permettre l’extension du terminal conteneurs avec la construction de deux postes à quai supplémentaires (P11-P12). 


Photomontage ©HAROPA