HAROPA, Entreprise

Lettre Zérocarbone#portduhavre – octobre 2020 - Biocarburants

- Port du Havre

Publié le

BIOCARBURANTS 

Une alternative pour un transport plus durable 

Les activités maritimes et portuaires font l’objet de nombreuses expérimentations sur les carburants du futur. Du GNL à l’hydrogène en passant par le retour de la marine à voile, tout est désormais sur la table. Une transition à laquelle HAROPA - Port du Havre veut prendre part.

L’avenir du trafic maritime passera-t-il par le transport décarboné ? C’est ce que semble penser l’entreprise bretonne TOWT qui se projette dans l’avenir en expérimentant un nouveau type de propulsion : le vent. En début d’année, l’armateur français avait déjà assuré par navire à voile la livraison, au Havre, de 12 tonnes de café venu tout droit de Colombie. Quatre voiliers-cargos, d’une longueur de 70 mètres et capables d’embarquer 1 000 tonnes de marchandises, sont en cours de construction. Une démarche novatrice que HAROPA - Port du Havre soutient par le biais de l’ESI (Environmental ship index) qui encourage les innovations de ce type. Un accord commercial octroyant un tarif préférentiel à TOWT sur les droits de port a d’ailleurs été signé en février. Loin d’être un retour en arrière, la marine à voile est aujourd’hui considérée comme une vraie solution d’avenir. Au Port du Havre, plusieurs acteurs travaillent déjà à l’adaptation des conditions d’accueil et de déchargement de ce type de navires, ceci dans le but que cette ambition devienne une réalité sur le territoire.


©TOWT

Une station GNV à Gonfreville-l’Orcher

En matière de carburants alternatifs, HAROPA - Port du Havre ne veut se priver d’aucune piste. Le projet AVICAFE, pour « avitaillement en carburants à faibles émissions », propose de faire émerger une chaîne d’avitaillement alternative en faveur du transport fluvial et maritime. Avec pour terrain d’expérimentation l’axe Seine et la façade maritime normande, les carburants à l’étude sont le GNC, l’hydrogène et le GNL. S’agissant de l’hydrogène, des travaux sont menés en parallèle pour constituer une filière locale sur les zones industrialo-portuaires du Havre et de Port-Jérôme. Reste enfin la question du GNV : une alternative pour le transport routier étudiée dès 2017 par HAROPA - Port du Havre et qui s’est concrétisée en septembre avec l’ouverture à Gonfreville-l’Orcher d’une première station Primagaz/Avia. Celle-ci, située sur le centre routier de la zone industrialo-portuaire havraise, celle-ci est accessible 24h/24h et 7j/7. Deux autres projets, à l’interface entre la ville et le port ainsi que sur la commune de Sandouville, devraient voir le jour en 2021.


©Primagaz