HAROPA PORT

Des études pour mesurer l’impact environnemental du projet

Depuis que HAROPA - Port du Havre a initié en 2015 les premières études environnementales, en lien avec le projet de liaison fluviale vers Port 2000, le dialogue avec les acteurs locaux environnementaux s’est renforcé. Un groupe de travail spécifique a notamment été associé, composé d’institutionnels et d’experts du territoire.
- Direction territoriale du Havre

Publié le

Dans la continuité de la concertation qui s’est achevée en janvier 2018 sur le projet d’amélioration de l’accès fluvial à Port 2000, des avis recueillis auprès du public et du bilan émis par la garante, le Port du Havre a souhaité mettre en place un groupe de travail spécifique réunissant les acteurs institutionnels et scientifiques de l’environnement sur le territoire. Ce groupe s’est réuni à trois reprises depuis septembre 2019, afin d’échanger sur le projet, les études environnementales menées et les propositions et mesures complémentaires au projet. Ces échanges permettront d’enrichir l’étude d’impact environnemental, qui sera déposée dans le cadre du dossier de demandes d’autorisations aux services de l’Etat en avril prochain.  

Pour en savoir plus sur le groupe de travail spécifique mis en place, cliquez-ici :  Un projet mené en concertation avec les acteurs environnementaux locaux

Des études complémentaires pour préciser les impacts environnementaux du projet

Ces derniers mois, en effet, des études complémentaires destinées à préciser les effets environnementaux de la chatière ont été diligentées. Menées sur l’hydrosédimentaire, les dragages nécessaires durant les travaux et les phases d’entretien, sur la faune benthique, sur l’ichtyofaune, les mammifères marins, sur l’avifaune, sur la flore terrestre, …, autant d’études pour lesquelles le Port du Havre a été accompagné par des experts dans cette démarche de mesure précise des impacts pour mieux les anticiper dans le cadre du projet. La démarche de HAROPA – Port du Havre s’inscrit bien, dans le cadre de la procédure ERC, d’éviter tout impact, de le réduire, voire de le compenser en dernier recours.  

Pour en savoir plus sur les études environnementales menées, cliquez-ici : La « chatière » et le volet environnemental