# Développement

Les carriers indépendants Stref et Gayam, réunis au sein du groupement GPS (Granulats Pignet Stref), ont démarré en janvier une unité de traitement de granulats marins adossée au site d’accostage et d’expédition de la société SPS à Saint-Jean-de-Folleville.

Publié le

SPS et GPS main dans la main à Radicatel

Filiale commune du cimentier Cemex et de GSM, la société SPS exploite sur le terminal de Radicatel un site d’accostage pour dragues et d’expédition fluviale de granulats marins en provenance de gisements de baie de Seine et de la Manche. Des matériaux bruts expédiés par la voie fluviale vers les centrales à béton d’Ile-de-France dont la demande se porte de plus en plus sur des produits normalisés. D’où le rapprochement entre les carriers Stref et Gayam pour créer une unité de traitement exploitée par leur société commune GPS qui va laver et cribler les granulats avant expédition. Le projet d’un coût total avoisinant les 20 M€ (13,6 M€ pour GPS et 6 M€ pour SPS) permet de traiter jusqu’à 300 t/h. Le stock calibré rebascule ensuite sur des barges à une cadence de 1 000 t/h. Certifiée en décembre dernier, l’unité fonctionne depuis le début de l’année avec un objectif de 400 000 tonnes en 2020, sachant que le site est calibré pour 600 000 tonnes.

Retour sommaire