Travaux

L’Europe mobilise 25 millions d’euros pour l’accès fluvial direct à Port 2000

Le 26 mars 2019, la Commission européenne a publié la liste des projets retenus dans le cadre de l’appel à propositions Transport 2018 du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE). Dans ce cadre, la Commission européenne a décidé d’apporter 25 millions d’euros à HAROPA – Port du Havre, maitre d’ouvrage, afin de cofinancer le projet d’accès fluvial à Port 2000.
- Port du Havre

Publié le

Dans sa décision, la Commission européenne souligne que ce projet vise à faciliter le transport fluvial et la multimodalité au sein du Corridor Atlantique du réseau transeuropéen de transport et en particulier sur l’axe Seine. 

HAROPA, la Région Normandie et les services de l’Etat se réjouissent de figurer parmi la liste des lauréats avec le projet d’amélioration de l’accès fluvial à Port 2000.

Pour rappel : 
Le projet d’accès fluvial à Port 2000 a fait l’objet en 2017 d’une large concertation de l’ensemble des acteurs menée sous l’égide d’une garante de la Commission Nationale du Débat Public. Le 29 juin 2018, le Conseil de Surveillance du port du Havre confirmait son programme d’investissements de plus de 500 millions d’euros . Parmi ces projets, le parachèvement de Port 2000, qui comprend la construction des postes 11 et 12 (150 M€) et l’accès fluvial direct à Port 2000 ou « chatière » (125 M€), a fait l’objet d’un dossier de demande de subvention à l’Europe déposé par le Port du Havre le 24 octobre 2018. C’est donc un élément structurant pour le développement du port du Havre qui se voit attribuer un financement européen important. 

Calendrier :
Le projet de chatière, qui consiste en la création d’un nouveau chenal protégé, vise à permettre à tous les types d’unités fluviales d’accéder par tout temps en direct aux terminaux de Port 2000. Une phase d’études préalables à l’enquête publique, destinée notamment à préciser le projet sur des points soulevés lors de la concertation, est actuellement en cours. Le dépôt de dossier de demande d'autorisation d’exploiter devrait intervenir en 2020 pour un démarrage des premiers travaux à compter de 2021. La mise en service pourrait ainsi intervenir fin 2023.

Télécharger