Travaux

Le port de Rouen et Sénalia se dotent d’un terminal céréalier de pointe

Un chantier d’envergure se déroule depuis plusieurs mois sur le terminal céréalier de Grand-Couronne exploité par Sénalia. Le principal poste céréalier de HAROPA - Port de Rouen est modernisé et mis au gabarit du chenal de navigation approfondi.
- Port de Rouen

Publié le

Dans le cadre du programme d’amélioration de ses accès maritimes,le port a lancé la modernisation du terminal céréalier de Grand-Couronne, exploité par le groupe coopératif Sénalia, avec la construction d’une structure destinée à recevoir de nouveaux outillages de manutention afin de tirer pleinement profit de l’approfondissement du chenal de navigation.

Un chantier complexe qui s’est déroulé en trois étapes :

  •     l’approfondissement de la souille du terminal
  •     la réalisation d’un nouveau front d’accostage
  •     l’installation de trois nouveaux portiques de chargement en remplacement de l’outillage existant

Le terminal céréalier de Grand-Couronne devrait être opérationnel dès le 10 janvier 2019.

Le terminal en chiffres :

  •     une capacité de chargement de 3 000 tonnes à l'heure : qui fait de ce terminal le plus performant du port de Rouen et l'un des plus modernes d'Europe
  •     un investissement qui s'élève à 9 M€ pour HAROPA - Port de Rouen et 11,5 M€ pour Sénalia
  •     un nouveau front d'accostage permettant l'accueil de navires allant jusqu'à 260 mètres de long et 46 mètres de large - avec un tirant d'eau pouvant atteindre 12 mètres
     
Déchargement de portiques chez Sénalia - MRM