Aménagements portuaires

JO 2024 : les travaux sont lancés sur les ports parisiens pour améliorer la qualité de l’eau

HAROPA - Ports de Paris réalise d’importants travaux sur les quais du bief parisien afin de permettre l’assainissement des eaux usées des installations flottantes. Ces travaux visent à améliorer la qualité de l’eau de la Seine, en particulier dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. A l’occasion du colloque "La Seine se prépare pour 2024", organisé mercredi 13 novembre par l’association La Seine en partage, HAROPA - Ports de Paris a détaillé cet ambitieux programme.
- Ports de Paris

Publié le

Améliorer la qualité de l’eau : un enjeu majeur

Des travaux d’assainissement des quais parisiens sont réalisés par HAROPA - Ports de Paris pour un investissement de près de 15 millions d’euros. Ils sont cofinancés par l’Agence de l’Eau Seine Normandie.
Ces travaux s’inscrivent dans le programme d’investissement global mis en place par le Comité de pilotage "Qualité de l’eau de baignade en vue des Jeux olympiques et Paralympiques" piloté par le Préfet de Région et la Maire de Paris.
Ils participent à la réponse à trois enjeux principaux :
• La reconquête du "bon état des eaux" au titre de la Directive Cadre sur l’Eau ;
• La protection de la ressource pour la production d’eau potable ;
• La reconquête de la qualité des eaux pour permettre la baignade, à la fois pour les épreuves sportives en Seine lors des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 et pour l’aménagement de baignades publiques pérennes en héritage des Jeux.

Des travaux d’ampleur

Les travaux sur les quais localisés en amont des épreuves olympiques en Seine - nage du triathlon et nage en eau libre - se dérouleront jusqu’à l’été 2022, et se poursuivront ensuite sur les autres sites.
Au total, près d’une vingtaine de ports est concernée : Montebello, Conti, Saints-Pères et Grands Augustins, la Tournelle, Debilly, La Rapée, Point du Jour, Alfortville, Suffren, Saint-Bernard, Grenelle, Charenton, Passy, Boulogne, La Bourdonnais, Gros Caillou, Javel, National et Sèvres.
Ports de Paris a pour objectif d’assurer une continuité des activités. Les chantiers seront phasés afin de maintenir les sites et les escales en exploitation.

Les JO 2024, une opportunité pour le transport fluvial

Les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 mettent la Seine à l’honneur. En cela, ils constituent une formidable opportunité de promouvoir le transport fluvial, mode de transport vertueux qui permet de massifier les flux de marchandises et de passagers. En effet, chaque année, ce sont plus d’un million de camions évités sur les routes en Ile-de-France et 200 000 tonnes de CO2 économisées.
L’ambition est bien que le transport fluvial soit mobilisé pour la construction des ouvrages des Jeux
Olympiques en phase amont (approvisionnement des matériaux de construction et évacuation des
déblais de chantier), mais aussi durant l’événement en termes de logistique urbaine pour
approvisionner la capitale et évacuer les déchets.