Environnement

Des nichoirs à oiseaux et chauves-souris installés sur le port du Havre

À la fin du mois de mars, des oiseaux recherchent encore des sites de nidification. Cette année, le port du Havre se mobilise pour accueillir chauves-souris et oiseaux grâce à l’installation de nichoirs à proximité des bâtiments et dans les espaces verts du port. Une démarche qui participe au maintien et à la sauvegarde de la biodiversité en zone urbaine.
- Direction territoriale du Havre

Publié le

nichoirsÀ la fin du mois de mars, des oiseaux recherchent encore des sites de nidification. Cette année, le port du Havre se mobilise pour accueillir chauves-souris et oiseaux grâce à l’installation de nichoirs à proximité des bâtiments et dans les espaces verts du port. Une démarche qui participe au maintien et à la sauvegarde de la biodiversité en zone urbaine.

Différents modèles (long, boite, simple ou à volet) sont ainsi installés sur le territoire portuaire afin de favoriser l’accueil du plus grand nombre d’espèces. 

Au total : 20 nichoirs, 10 pour les hirondelles et 10 pour les chauves-souris, ont été commandés auprès de la Ligue de Protection des Oiseaux du Havre. 

Le port prévoit d’installer d’autres nichoirs au cours des prochaines années.

En complément de cette action, HAROPA – Port du Havre prévoit le maintien de certains arbres morts sur pied ne présentant aucun risque de sécurité pour les biens et personnes. 

En effet, les arbres morts peuvent offrir des cavités favorables aux espèces cavernicoles*. Par ailleurs, le bois mort est également le support de vie pour des dizaines de milliers d’insectes qui serviront de base alimentaire à d’autres espèces insectivores.

Une action qui s’inscrit dans une démarche de sauvegarde de la biodiversité 

nichoirsAvec 25% de son territoire exclusivement consacré à l’environnement, HAROPA - Port du Havre agit volontairement en faveur des espaces naturels. A ce titre, l’établissement mène un plan d’actions Biodiversité composé des axes suivants : 

  • la prise en compte et la préservation de la biodiversité dans tout projet d’aménagement ;
  • la sensibilisation des acteurs et occupants du domaine ;
  • le suivi et participation aux démarches de préservation de l’estuaire de la Seine ;
  • le partage des connaissances acquises sur le territoire avec nos partenaires et les acteurs concernés. 

C’est dans le cadre de cette démarche globale que le port a engagé plusieurs actions parmi lesquelles : l’éco-pâturage initié en 2013, la gestion différenciée des espaces verts dès 2014, l’installation de ruches en 2016 ou encore, en 2020, l’immersion de biohuts pour la sauvegarde de la biodiversité aquatique. 

La pose des nichoirs a été effectuée avec l’aide de la société Paysages de l’Estuaire.


*se dit d’une espèce qui vit en permanence dans l'obscurité.