HAROPA, Entreprise

Lettre Zérocarbone#portduhavre – Octobre 2020

- Port du Havre

Publié le

3 QUESTIONS A BAPTISTE MAURAND 

DIRECTEUR GENERAL HAROPA - PORT DU HAVRE

 

TRAITEMENT DES DECHETS 

Les résidus de scrubbers désormais collectés et traités

SEREP
  ©SEREP - SARP Industries

En partenariat avec l’entreprise SEREP, filiale de SARPI Veolia, HAROPA - Port du Havre organise une filière locale de traitement des résidus de scrubbers en soutenant les armements qui font le choix d’investir dans l’installation de ces épurateurs, destinés à neutraliser les émissions de soufre des navires.

Depuis le 1er janvier 2020, l’Organisation maritime internationale (OMI) impose, dans les eaux internationales, de nouvelles normes d’émissions de soufre pour les navires.

Cette règlementation vise à réduire l’impact environnemental du transport maritime sur la qualité de l’air. Des normes qui sont plus strictes encore dans les zones dites SECA (Sulphur emission control area), dont le Port du Havre fait partie, et qui constituent des périmètres dans lesquels les émissions de soufre des combustibles des navires ne doivent pas excéder 0,1 %.  Lire la suite..

ELECTRIFICATION DES QUAIS

Pierre angulaire de la transition énergétique au Havre

borne et eau
  ©HAROPA 

 

Si le projet de déploiement d’un réseau de bornes eau-électricité pour le transport fluvial, porté par HAROPA et Voies navigable de France (VNF), a obtenu en juillet dernier un financement de la Commission européenne, des études sont déjà menées au Havre pour équiper d’autres quais d’accueil de navires notamment maritimes. 

Dans le cadre du projet « Borne & Eau », 13 bornes eau-électricité, accessibles par les bateaux de croisière et de fret fluvial, sont aujourd’hui opérationnelles sur le périmètre portuaire rouennais.

Grâce au soutien financier de la Commission européenne, et à l’accompagnement de Voies navigables de France, 78 nouvelles bornes seront déployées à l’échelle de l’axe Seine d’ici 2023. Une belle concrétisation pour HAROPA qui travaille à la réduction de son empreinte environnementale et celle de ses clients. Lire la suite...

 

BIOCARBURANTS 

Une alternative pour un transport plus durable 

retowtmorqueurs
  ©TOWT

 

Les activités maritimes et portuaires font l’objet de nombreuses expérimentations sur les carburants du futur. Du GNL à l’hydrogène en passant par le retour de la marine à voile, tout est désormais sur la table. Une transition à laquelle HAROPA - Port du Havre veut prendre part.

L’avenir du trafic maritime passera-t-il par le transport décarboné ? C’est ce que semble penser l’entreprise bretonne TOWT qui se projette dans l’avenir en expérimentant un nouveau type de propulsion : le vent. En début d’année, l’armateur français avait déjà assuré par navire à voile la livraison, au Havre, de 12 tonnes de café venu tout droit de Colombie. Quatre voiliers-cargos, d’une longueur de 70 mètres et capables d’embarquer 1 000 tonnes de marchandises, sont en cours de construction. Lire la suite...

REPORT MODAL  

Fluvial – ferroviaire : le pari du multimodal

tmm
  © HAROPA - Eric Houri

L’entrée, en juillet dernier, de HAROPA – Port du Havre au capital de LHTE, exploitant du Terminal multimodal du Havre, marque une étape importante dans le développement du report modal au Havre, au même titre que la réalisation d’un accès fluvial direct à Port 2000 dont le chantier doit débuter en 2021.

Avec la signature en juillet 2020 du contrat de concession de service public entre HAROPA - Port du Havre et l’exploitant LHTE, le Terminal multimodal du Havre doit devenir un outil pleinement compétitif pour les clients. Avec la confirmation d’un pilotage unifié du terminal et de sa navette ferroviaire, l’infrastructure, inaugurée en 2015, bénéficie ainsi d’une nouvelle dynamique, synonyme de performance, de flexibilité, d’adaptabilité et de qualité de service.  Lire la suite...

 

Vous souhaitez recevoir cette lettre, inscrivez-vous.