Lettre #18 Innovation

- Direction territoriale de Paris

Published on

Un nouvel outil de logistique fluviale urbaine pour les industriels du bois

L’armateur normand Sogestran, spécialiste de la logistique fluviale, a organisé en février dernier l’acheminement d’éléments en bois préfabriqués entre les ports de Rouen et de Bonneuil-sur-Marne. Un transport réalisé grâce à l’utilisation d’un nouveau prototype d’unité de transport, la Fleximalle, développée par Sogestran.

En février dernier le transporteur fluvial Sogestran et le spécialiste normand de la construction bois Cuiller Frères ont organisé le transport d’éléments préfabriqués en bois entre le port de Rouen et celui de Bonneuil-sur-Marne. L’occasion d’un test grandeur nature pour la Fleximalle, un conteneur innovant sorti des ateliers havrais du groupe Sogestran qui permet le transport par voie fluviale de matériaux de construction qui sont traditionnellement acheminés sur leurs chantiers de destination par la route. L’initiative soutenue par HAROPA et VNF s’inscrit dans le cadre d’un appel à manifestations d’intérêt estampillé CPIER Vallée de Seine : le projet Probois. Ce dernier étudie notamment la question de l’approvisionnement des chantiers de construction en Ile-de-France avec des produits bois normands par voie fluviale.

Un prototype modulable, repliable et bachable

"Dans le cadre de ce projet nous avions envisagé plusieurs solutions, comme la possibilité de mettre sur la voie d’eau une remorque ou bien des conteneurs sans paroi (Flat rack)", avant d’aboutir à la Fleximalle, rappelle Christophe du Chatelier, responsable de la filière BTP HAROPA. En collaboration avec HAROPA et VNF le groupe Sogestran a donc mis au point un prototype "modulable, repliable et bâchable" aux dimensions adaptées au transport fluvial (40 pieds pour 2,1 t et 20 pieds pour moins de 1 t), précise Gilles Peyrot, chargé de développement multimodal chez Sogestran. "L’idée était de concevoir un contenant relativement léger que l’on puisse manipuler avec la grue du Zulu", un bateau exploité par Blue Line Logistics (filiale de Sogestran) depuis début 2020 et spécialement conçu pour la navigation sur les petits gabarits et les canaux.

Amener des marchandises au cœur de la métropole

Car le véritable marché de la Fleximalle, confirme Gilles Peyrot, "ce sont les métropoles et la logistique de distribution urbaine". Un marché pour lequel le recours à la voie d’eau constitue un avantage économique et environnemental certain. "L’aspect sociétal est essentiel : on utilise la voie d’eau sans avoir besoin d’infrastructures particulières et on évite ainsi de congestionner le réseau routier pour amener des marchandises au cœur de la métropole sans bruit et sans nuisance !"

Accueillir des industriels du bois dans les ports franciliens

Dans un premier temps, explique Christophe du Chatelier, "l’objectif est de toucher les acteurs du secteur du bois" plus habitués à recourir au transport routier. Pour ensuite accueillir ces industriels du bois dans les ports parisiens pour en faire de véritables hubs logistiques en lien avec les chantiers du Grand Paris et des JO de Paris 2024. "La filière minérale est aujourd’hui majoritaire sur la voie d’eau. Demain, avec ces demandes nouvelles le bois aura sa place dans les ports".

A ce stade, l’expérimentation menée en février dernier entre le terminal de Grand-Couronne sur le port de Rouen et le port de Bonneuil-sur-Marne, via un transbordement à Gennevilliers, "valide l’intérêt économique, environnemental et sociétal de cette solution", estime Gilles Peyrot. Sogestran imagine d’ailleurs dans un proche avenir la mise en place d’une ligne régulière de distribution urbaine entre les ports de Gennevilliers et Bonneuil-sur-Marne qui donnerait accès à plusieurs points de livraison dans le cœur de la Capitale.