HAROPA

Newsletter 2#portduhavre – mai 2020 / Green Port

- Port du Havre

Published on

Le café colombien arrivera bientôt par cargos à voile

La compagnie maritime française TOWT, pionnière du transport décarboné de marchandises, a présenté à l’occasion d’une escale au Havre, premier port français pour l’importation de café vert par conteneurs, son pari ambitieux d’importer du café par voiliers-cargos depuis l’Amérique du Sud.


© Eric HOURI

Le 19 mai dernier, la goélette De Gallant, affrétée par le spécialiste du transport à la voile TOWT, pour TransOceanic Wind Transport, amarrait pour la toute première fois au port du Havre. Chargé de 12 tonnes de café biologique colombien, ce voilier nous donne un aperçu du transport décarboné de demain.  

Basé à Douarnenez dans le Finistère, TOWT – Transport à la voile, accompagné par Le Havre Seine Développement depuis 2017, prévoit en effet la construction d’ici 2022 de quatre voiliers-cargos de 70 mètres de long, tous capables de transporter 1000 tonnes de marchandises. Naviguant à une vitesse moyenne de 11 nœuds, ces voiliers nouvelle génération devraient être en mesure d’assurer des transit time proches des navires dits classiques. 

Quatre liaisons assurées par des voiliers-cargos depuis Le Havre

C’est tout l’enjeu de l’accord commercial signé en février dernier entre HAROPA – Port du Havre, et TOWT qui prévoit la mise en service progressive dès 2022 de quatre lignes reliant le port du Havre et l’Amérique du Nord (New-York et Québec), l’Amérique Centrale (Santa Marta et Veracruz) via les Antilles (Pointe-à-Pitre) et l’Afrique de l’Ouest (Abidjan). « Cette initiative s’inscrit pleinement dans le cadre de la démarche ESI (Environnemental Shipping Index) - dont HAROPA - Port du Havre est partenaire-fondateur - qui encourage les armateurs à réduire les émissions polluantes atmosphériques de leurs navires », salue Baptiste Maurand, directeur général de HAROPA – Port du Havre.

Des droits de port préférentiels pour les navires à propulsion vélique

« A la suite d’une précédente escale organisée par TOWT au Havre, nous avons engagé une discussion au sein de l’IAPH (International Association of Ports and Harbors) afin de valoriser et encourager le transport de marchandises à la voile ». Dans la continuité de ces échanges, l’accord conclu en février avec TOWT prévoit l’application d’un tarif préférentiel sur les droits de port lors des escales havraises des voiliers-cargos de la compagnie maritime. Une démonstration supplémentaire de la volonté du port du Havre d’accompagner le « développement de nouveaux services et solutions logistiques moins carbonés », résume Baptiste Maurand.

Retour sommaire