Réaménagement du port de Choisy-le-Roi (94)

Le site

Autrefois isolé des habitations, derrière la gare RER, le port, situé sur la rive gauche de la Seine, est aujourd’hui entièrement réintégré au paysage urbain en pleine mutation. Suite à la construction de nouveaux équipements et logements dont les façades donnent sur le port, une étude de réaménagement a été menée par Ports de Paris afin d’en de faire de ce site le belvédère du nouveau quartier du Port. L'activité de négoce des matériaux, qui occupait il y a quelques mois encore la quasi-totalité des 500 mètres de linéaire portuaire, a été concentrée sur 200 mètres linéaires vers la partie amont.

Le projet de réaménagement du port de Choisy-le-Roi

L’enjeu principal de ce projet est de réussir à concilier l’activité portuaire avec un environnement habité.

Vue 3D du projet

Le programme a consisté en trois actions principales:
- la réhabilitation du quai,
- le réaménagement de l’activité portuaire pour l’intégrer au quartier de ville, 
- l'aménagement d’un nouvel espace public qualitatif dédié à la promenade et à l’accueil d’activités de loisirs.
 
Quatre zones organisent désormais l’implantation de ces différentes activités. Connectées entre elles, elles forment une promenade continue pour tous les usagers (promeneurs, cyclistes, joggeurs).

Le quai dédié aux activités de loisirs et aux activités portuaires ponctuelles

A l’aval du port, un espace privilégié de promenade et de réunion est créé par l’aménagement de vastes esplanades pavées avec une vue dégagée vers la Seine.
Il est conçu pour accueillir des activités de loisirs (restauration, bateau-bibliothèque, marché, etc.), installées sur des bateaux et/ou sur le quai en lui-même.

Dans la continuité directe, la deuxième partie du quai a vocation à permettre un usage portuaire ponctuel pour les entreprises utilisatrices de la voie d’eau :
> Un quai à usage partagé (pour répondre aux besoins ponctuels de transports fluviaux pour limiter les transports routiers)
> Un espace pavé libre de promenade et de réunion, hors périodes de déchargement ponctuel (usage portuaire)
> Une vue dégagée vers le fleuve depuis la médiathèque
> Une continuité physique entre le secteur ICAL et la berge naturelle

Des berges naturelles retrouvées

Faisant le lien entre l’amont et l’aval du port, la berge renaturalisée offre une continuité végétale et de promenade avec le parc de la Grande Demoiselle en vis-à-vis. Un embarcadère est implanté sur ce secteur pour un service de bac traversant la Seine et reliant les deux rives de Choisy.

Une activité portuaire mieux maîtrisée, compatible avec un environnement habité

L’activité industrielle nécessaire pour une logistique locale durable (près de 55 000 tonnes de matériaux de construction transportés par la voie d’eau en 2015) est entièrement repensée :

Avant travaux/après travaux

> Une surface d’activité contenue sur moins de 4000 m² en amont du quai (30% de la surface du quai comparé aux 100 % du port occupés avant travaux)
> Une activité portuaire intégrée au nouveau quartier :
• Les matériaux stockés dans des casiers à hauts rebords habillés de béton et de bois, alignés au centre de la parcelle.
• Une clôture ajourée en bois qui sera agrémentée de plantes grimpantes et des écrans végétaux, côté rue
• Des percées visuelles vers le fleuve
• Une bordure de Seine ouverte à la promenade (hors des horaires d’activité de l'entreprise) et dégagée de toute construction (6m)
• Une alternance d’arbres plantés dans une bande enherbée, côté rue
• La rue requalifiée en lien avec l’aménagement (traversées piétonnes sécurisées, éclairage …).
> Une activité compatible avec un environnement habité :
• L’entreprise Sables et Graviers de Choisy (SGC)  engagée et signataire de la Charte d'Amélioration des Ports (démarche d’amélioration continue avec audit annuel réalisé par un organisme indépendant et présentation annuelle des résultats aux riverains du port)
• Des mesures de limitation des nuisances (matériaux stockés à l’abri du vent dans des casiers pourvus de brumisateurs, nouveaux horaires d’exploitation, nettoyage…).

Une insertion améliorée grâce au dialogue avec les riverains : le comité local d’information portuaire

Dans le cadre de sa Charte d’Amélioration des Ports, HAROPA - Ports de Paris met en place des Comités Locaux d’Information Portuaire (CLIP), réunions publiques d’information ouvertes à tous.
Ces rencontres ont pour objectif de partager l’information sur l’activité portuaire et de recueillir les avis, suggestions et remarques de toutes les parties prenantes (riverains, exploitants, élus, associations, etc.). Elles visent ainsi à améliorer l’insertion des ports dans leur environnement, tout en conciliant les différents usages, industriels et de loisirs.

Le premier CLIP du 9 mai 2017 a identifié deux axes de travail : amélioration de l’insertion des activités économiques et de l’insertion des activités à caractère d’animation et de loisirs.
Les riverains ont été conviés de nouveau le 7 novembre 2017 à l’ancienne mairie. Lors de cette réunion, les acteurs économiques et institutionnels ont présenté de premiers engagements. Dans un second temps, les riverains ont été consultés sur le bilan des animations de l’été et leurs attentes pour la future installation d’animation-loisirs.
La présentation et le compte rendu des échanges sont téléchargeables ci-dessous.

Pour le port de Choisy-le-Roi, la démarche est lancée depuis mai 2017

Le saviez-vous ? La Charte d’Amélioration des Ports s’applique à l’ensemble des domaines portuaires franciliens et des entreprises s’engageant dans une démarche d’amélioration continue en faveur :
> d’une meilleure intégration urbaine, architecturale et paysagère des sites et installations ;
> de la maîtrise de leurs impacts sociétaux et environnementaux ;
> du dialogue avec l’ensemble des parties prenantes.

Montant des investissements

4 885 000 € sont investis par Ports de Paris pour le réaménagement du port de Choisy-le-Roi.

Les étapes

1er trimestre 2017 : livarison du site réaménagé
9 mai 2017 : Comité Local d’Information Portuaire
Juin 2017 : inauguration du port
Automne 2017 : Poursuite du dialogue