1995 à nos jours

1995 à nos jours : Une nouvelle grande phase de développement

L'an 2000 a vu s'ouvrir une nouvelle grande phase de développement avec en particulier :

  • la réalisation de "Port 2000", entièrement dédié aux conteneurs. Premier port français pour le trafic de conteneurs, Le Havre avait besoin d'un outil portuaire répondant aux standards européens. Port 2000 est né de la concertation issue du premier débat public organisé en France autour d'un grand projet.

Dès septembre 1995, lors de sa venue au Havre, le Président de la République - Jacques CHIRAC - a déclaré ce projet d'extension des capacités d'accueil du Port du Havre pour le trafic des conteneurs comme un "projet d'intérêt public majeur".

Construit à l'extérieur du port actuel, Port 2000 est une infrastructure évolutive offrant un potentiel à terme de 12 postes à quai sur une longueur totale de plus de 4 kilomètres : le quai du Havre. Dès avril 2006, la première phase est mise en service : elle offre 4 postes à quai sur une longueur de 1,4 km. Abrité par deux digues extérieures (côté Seine, la Digue François LE CHEVALIER d'une longueur de 5,2 km et, côté nord, la Digue Nord de Port 2000), le bassin de Port 2000 (bassin Hubert RAOUL DUVAL) peut accueillir les plus grands porte-conteneurs en service. Les premiers postes permettent un tirant d'eau admissible pour les navires de 14,50 mètres en toute condition de marée et disposent de terre-pleins d'une profondeur moyenne de 500 mètres.

La seconde phase de Port 2000 a démarré dès l'été 2007, avec la réalisation de 2 100 mètres de quai supplémentaires livrés en 2011.

Port 2000 compte aujourd’hui trois terminaux :

  • le Terminal de France, exploité depuis 2006 par la Générale de Manutention Portuaire associée au premier armement français et troisième armement mondial : la CMA-CGM. Aujourd’hui équipé de dix portiques super-panamax et de 3 portiques ferroviaires, le Terminal de France comporte trois postes à quai soit 1050 mètres de quai.
  • le Terminal Porte Océane (TPO) mis en service en 2007. Il est aujourd'hui exploité par la société Perrigault. Equipé de 6 portiques dont 4 super-post panamax capables d'opérer des navires de 23 rangées de conteneurs. Ce terminal comprend deux postes à quai de 350 mètres soit 700 mètres de quai
  • Le terminal TNMSC, exploité depuis 2012 par Terminaux de Normandie (groupe PERRIGAULT) et le 2ème armement mondial MSC. Equipé de 5 portiques super-panamax, le Terminal TNMSC comporte quatre postes à quai soit 1400 mètres de quai.

Une étape majeure franchie avec la mise en œuvre de la réforme portuaire

Début 2008, le Gouvernement français a annoncé un plan de relance pour améliorer les performances et la compétitivité des grands ports français et les mettre en capacité de profiter de l’important développement des échanges maritimes internationaux dans la continuité du processus engagé depuis 1992. Dans ce cadre, une large concertation a immédiatement été engagée par le Gouvernement avec l’ensemble des organisations syndicales et professionnelles. Elle a débouché sur une loi adoptée le 4 juillet 2008 en application de laquelle plusieurs décrets ont été pris le 9 octobre 2008. Les Grands Ports Maritimes ont alors remplacé les Ports Autonomes.

Dès la création du Grand Port Maritime du Havre fin 2008, la gouvernance de l'autorité portuaire a été profondément modernisée afin de mieux répondre aux enjeux des grands ports avec la création, début 2009, des Conseil de Surveillance, Conseil de Développement et Directoire. Cette nouvelle gouvernance trace, à travers les projets stratégiques, les axes prioritaires des années à venir.