Hausse du trafic fluvial francilien en 2017

Le trafic fluvial de HAROPA - Ports de Paris augmente et s’établit pour l’année 2017 à 21,2 Mt de marchandises transportées (+ 5 % par rapport à 2016). Ces bons résultats sont en partie dus à la filière BTP et démontrent l’importance des ports pour la construction du Grand Paris.

Des résultats portés par le BTP et le Grand Paris

Les trafics fluviaux en Ile-de-France (hausse de 16 % avec 11,5 Mt) sont portés par la filière BTP et la progression du volume des matériaux de construction pour les chantiers du Grand Paris.Le trafic fluvial de matériaux de BTP a également crû de plus de 40 % en sortie des ports maritimes normands, avec les livraisons destinées aux centrales à béton franciliennes.
Les autres filières connaissent des résultats plus contrastés : si une hausse est observée pour le secteur automobile avec 4 168 t (+ 34 %), et pour la métallurgie et les Pétroles & Combustibles, les secteurs de l’agroalimentaire et la logistique sont en recul.

Légère hausse du trafic conteneurs

Le trafic fluvial de conteneurs de HAROPA – Ports de Paris est en légère hausse avec 161 887 EVP contre 161 261 EVP sur la même période en 2016, soit une hausse de 0,4 %.

  • Le trafic maritime représente 70 % du total des trafics franciliens avec112 199 EVP contre 111 107 EVP en 2016, soit une hausse de 1%.
  • Le trafic intrarégional de conteneur est boosté par la logistique urbaine: La plus forte hausse concerne le trafic de Franprix qui atteint 33 589 EVP contre 29 464 EVP en 2016, soit une augmentation de 14 %.

Le détail par site :

  • L’activité de PTSA à Gennevilliers progresse de 1,6 %, 110 195 EVP contre 108 480 EVP, résultat d’une légère hausse du trafic maritime en lien avec le Havre et du trafic régional de papier d’UPM entre Gennevilliers et la Chapelle d’Arblay via le port de Rouen.
  • Le port de Bonneuil présente une hausse de près de 16 %, 17 672 EVP contre 15 279 EVP en 2016, dont une très forte part en lien avec la logistique urbaine.

Le trafic conteneurs «tous modes» est en hausse de près de 1 % avec 527 785 EVP contre 522 323 EVP sur la même période en 2016, grâce à une progression du trafic du terminal ferroviaire de Bonneuil, + 2 %. Le trafic routier progresse de 1,3 %, et représente 63 % de l’ensemble des trafics tous modes confondus.

L’impact de l’épisode de crue des mois de janvier et février

Le trafic fluvial sur le bassin de la Seine et tout particulièrement dans le bief de Paris a été considérablement impacté par les épisodes de crue du début d’année qui ont entrainé des arrêts et restrictions de navigation de plusieurs semaines et qui impacteront de manière certaine les résultats du premier trimestre.
Pour autant cet épisode conjoncturel ne devrait pas interrompre la dynamique de développement du trafic fluvial à l’échelle de HAROPA à l’instar du lancement d’une nouvelle navette fluviale hebdomadaire entre Le Havre et Bonneuil-sur-Marne par le Groupe Bolloré Logistics.

HAROPA - Ports de Paris a pour mission le développement du trafic fluvial grâce à la création et l’exploitation des ports en Ile de France. Chaque année plus de 20 millions de tonnes de marchandises sont manutentionnées sur les ports fluviaux soit l’équivalent d’un million de camions en moins sur les routes. Membre de HAROPA aux côtés des ports maritimes de Rouen et du Havre, il assure une ouverture maritime au Grand Paris. Comptant parmi les plus grands ensembles portuaires européens, HAROPA est connecté à tous les continents et dispose de près de 500 hectares de terrains et réserves foncières le long de l’axe Seine. HAROPA accompagne ses clients dans la mise en place et la gestion de systèmes logistiques compétitifs et durables pour desservir le premier bassin de consommation européen avec 25 millions d’habitants.
www.haropaports.com


Nicolas Boudet, nicolas.boudet@haropaports.com 01 40 58 29 81
Marine Chaumon, marine.chaumon@haropaports.com 01 40 58 28 74

Communiqué de presse